mardi, novembre 21, 2017

Cambodge : Le royaume va récupérer les bijoux angkoriens détenus à Londres

L'Union des fédérations de la jeunesse du Cambodge (UYFC) a déclaré mardi que le Cambodge travaillait actuellement pour accélérer le rapatriement d'une collection de bijoux datant de l'empire angkorien. L'UYFC a indiqué que les dirigeants du ministère de la Culture et des Beaux-Arts (MCFA) et de l'UYFC conduiraient prochainement une délégation au Royaume-Uni pour ramener ces bijoux, qui sont actuellement à Londres.

Bijoux angkoriens
En novembre 2016, selon un communiqué du ministère cambodgien de la Culture et des Beaux-Arts, le négociant d'art Jonathan Tucker Antonia Tozer avait listé les bijoux dans son catalogue en ligne. Le ministère avait demandé à l'agent de rendre les objets  angkoriens. "...Le Cambodge a fourni un témoignage concret pour prouver que les bijoux appartenaient au Cambodge, ce sont des bijoux conçus dans le style khmer et que seul le Cambodge utilise, et ils ont été sortis illégalement du pays...", indiquait le communiqué.

Bijoux angkoriens
L'ensemble comprend une couronne, un collier, des boucles d'oreilles, des brassards, une ceinture et un ornement de poitrine, et sera rendu avec l'aide du gouvernement britannique, a déclaré Thai Norak Satya, porte-parole du ministère de la Culture et des Beaux-Arts. Ces dernières années, le Cambodge a réussi à rapatrier plusieurs statues anciennes des États-Unis.

Bijoux angkoriens
Les oeuvres et sites victimes de pillage ont une histoire presque aussi ancienne que certains des objets eux-mêmes. Le premier procès connu de pillards en Egypte a eu lieu à Thèbes en 1113 av. Aujourd'hui, il y a heureusement des mesures contre ce commerce illicite. En 1970, l'UNESCO a adopté la Convention sur les moyens d'interdire et de prévenir l'importation, l'exportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels, qui a été signée à ce jour par 132 pays.

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire