mardi, octobre 31, 2017

Cambodge : Réaction du CMAA contre la déclaration de l’Ambassade américaine concernant les bombes de Svay Rieng

L’Autorité cambodgienne d’action contre les mines et l’assistance aux victimes (CMAA) a exprimé ses regrets concernant la teneur de la déclaration de l’Ambassade américaine au Cambodge, déclaration qui, selon le CMAA, tente de minimiser la gravité des problèmes de santé causés par les bombes américaines.

''...Les citoyens cambodgiens ont été choqués par votre déclaration et ont suggéré que l’Ambassade des Etats-Unis  ramasse et stocke ces bombes à l’ambassade pour démontrer son ‘impact sans risque’. D'autres ont demandé à un représentant de l’ambassade de venir sentir l’odeur de ces bombes...Bien que ces réponses aient été faites dans un moment de colère, elles visaient à rappeler aux  Etats-Unis que la santé et la vie des gens vivant dans un petit pays en voie de développement comme le Cambodge étaient aussi importantes que celles de vos citoyens...'', a déclaré Ly Thuch, ministre d’Etat et secrétaire général du CMAA dans sa lettre à William A. Heidt, ambassadeur américain. Ce dernier a, le 19 octobre dernier, publié une déclaration affirmant que les bombes chimiques découvertes dans la province de Svay Rieng contenaient seulement des gaz lacrymogènes.

''...Vous êtes le pays qui a fabriqué ces bombes et les a larguées sur le  Cambodge, il serait plus efficace de les enlever et ainsi de minimiser les risques si seulement les Etats-Unis coopéraient avec les autorités compétentes cambodgiennes...'', a ajouté le secrétaire général du CMAA. Ly Thuch a aussi rejeté la déclaration de l’Ambassade américaine selon laquelle « le CMAA était au courant de la présence de ces gaz lacrymogènes à Svay Rieng pendant de nombreuses années, et a obtenu deux séries de formation détaillées en 2015 et 2016. »


Cette affirmation est entièrement incorrecte, a souligné Ly Thuch, expliquant que c’est une affirmation biaisée qui doit être rectifiée. Le CMAA n’était pas du tout au courant de l’emplacement de ces bombes à Svay Rieng et n’a obtenu aucune formation de la part des experts militaires américains.  La déclaration mentionne également une provision de 131 millions de dollars américains en aides au secteur de déminage au Cambodge. Ly Thuch souhaite un rapport détaillé de l’ambassade expliquant vers quelle(s) institution(s) ou organisation(s) ces fonds sont allés.

Selon Ly Thuch, les mines et les restes explosifs de guerre, y compris les armes chimiques comme celles à Svay Rieng, restent un problème majeur auquel doit faire face le Cambodge ces prochaines années. A cet égard, nous apprécierions l'intervention des Etats-Unis pour se débarrasser de ces munitions. ''..En tant qu’autorité nationale, nous sommes impatients d’entamer un dialogue productif avec les Etats-Unis afin de renforcer la coopération et le soutien pour se débarrasser de cet héritage de la guerre » a-t-il conclu.
Avec C. Nika - AKP Phnom Penh, octobre 2017 –

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire