mercredi, octobre 11, 2017

Cambodge - Politique : Nouvelles propositions d'amendement en cas de dissolution du CNRP

Quarante-neuf députés viennent de déposer une demande d'amendement portant sur quatre lois en vigueur. Il s’agit de la loi sur les élections des membres de l’Assemblée nationale, de la loi sur les élections des membres du Sénat, de la loi sur les élections des conseils municipaux/provinciaux, de ville/district/arrondissement, et de la loi sur les élections des conseils communaux/de quartier.

Leng Peng Long, secrétaire général et porte-parole de l’Assemblée nationale, a déclaré que cette proposition d’amendement avait été soumise hier au Comité permanent de l’AN qui en discutera le 13 octobre prochain. L’amendement proposé ouvre la voie aux procédures de distribution des sièges de n’importe quel Parti politique qui abandonne ses sièges, qui est rayé de la liste ou qui est dissous par la Cour suprême aux Partis politiques qui ont participé aux élections.

session extraordinaire de l‘Assemblée nationale
Session extraordinaire de l‘Assemblée nationale
En vertu de la loi actuelle, les sièges vides de l'Assemblée nationale du CNRP, s'il venait à être dissous, seraient absorbés par le CPP, qui exercerait alors un contrôle absolu sur les 123 sièges jusqu'aux élections de juillet 2018. Au lieu de cela, les changements proposés suggèrent de diviser les sièges pour les partis politiques qui ont participé aux élections précédentes, mais ne détiennent actuellement aucun poste de législateur élu.

Le projet suggère donc une formule différente pour calculer l'attribution des sièges. En appliquant cette formule aux résultats des élections de 2013, le Funcinpec prendrait la majorité des sièges, avec 41 sièges, tandis que le parti de la Ligue pour la démocratie (LDP) en prendrait six. Le parti khmer anti-pauvreté (KAPP) recevrait cinq sièges, tandis que le parti cambodgien pour la nationalité en prendrait deux, et que le minuscule parti khmer pour le développement économique (KEDP) en recevrait un.

Alors que le CNRP a gagné plus de 44% du vote populaire en 2013 - par rapport aux 48% du CPP - Funcinpec a pris seulement 3%, et le LDP seulement 1%. Les autres partis ont tous gagné moins de 1% des voix. Les sièges doivent être comblés dans la semaine qui suit la dissolution théorique du CNRP et, si un parti ne peut pas les remplir, le comité électoral national décidera quel parti les occupera.
Avec C. Nika - AKP Phnom Penh, octobre 2017 –


Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire