jeudi, octobre 05, 2017

Cambodge - Banque mondiale : La croissance en 2017 sera modérée

Dans son dernier rapport, la Banque mondiale révise légèrement ses prévisions concernant la croissance économique du royaume pour 2017. En avril de cette année, la Banque indiquait que les perspectives de croissance du Cambodge demeuraient favorables à moyen terme, et que la celle-ci devrait atteindre 6,9% en 2017 et 2018, principalement en raison de la bonne santé des secteurs de la construction et du textile.

Ouvrières du textile à Phnom Penh. Photographie par ILO (CC)
Ouvrières du textile à Phnom Penh. Photographie par ILO (CC)
Selon le rapport -East Asia and Pacific Economic Update October 2017 - , l'économie cambodgienne devrait enregistrer un taux de croissance de 6,8% cette année et de 6,9% en 2018, soit une baisse de 0,1% par rapport aux prévisions de mai Le rapport indique également que la révision tient compte d'une augmentation des salaires et d'une baisse des prix à l’export. De surcroît, les exportations du textile ont subi un léger ralentissement au cours du premier semestre de 2017, passant de 5,4% en glissement annuel, contre 8,4% en 2016.

"...Les perspectives de croissance sont cependant favorables, car les exportations de machines, d'équipements et de pièces électriques ont repris, compensant partiellement un certain ralentissement...", précise le rapport, ajoutant que les nouvelles exportations : les machines, les appareils, les chaudières et les équipements audio, représentaient 8,7% des exportations totales en 2016. En 2010, elles représentaient moins de 2% des exportations totales. En outre, les secteurs de l'agriculture et du tourisme ont connu une reprise sensible cette année, les arrivées de touristes ont augmenté de 12,8% au cours des six premiers mois de l'année, contre 5% en 2016.

L'économiste principal de la Banque mondiale, Ly Sodeith, a attribué le ralentissement des exportations de vêtements à une forte concurrence des économies à faible coût, comme le Myanmar et le Bangladesh, qui ont commencé à profiter des opportunités dans l'industrie textile. Ly Sodeith a également déclaré que l'industrie textile continuerait à connaître des taux de croissance plus lents en raison de la hausse des coûts du travail dans le pays. Selon l'analyste, la main-d'œuvre cambodgienne est maintenant plus chère que d'autres pays de la région. Le rapport indique également que la stabilité ''macro-financière'' du pays montre des signes d'amélioration, avec un ralentissement du recours au crédit, passant de 25,8% en 2016 à 18,2% à la mi-2017.


"Le défi pour le Cambodge est de continuer à se diversifier vers d'autres secteurs de la chaîne de valeur. L'industrie textile doit également s'adapter et se concentrer sur des produits plus sophistiqués, à forte valeur ajoutée...", déclare l'économiste, ajoutant que : "..Maintenant, il existe un certain nombre de domaines sur lesquels le gouvernement doit se concentrer : l'infrastructure, le réseau électrique, le coût de l'électricité, et la diversification industrielle.


Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire