mercredi, octobre 18, 2017

Cambodge - Affaire Sokha : Hun Sen avance de nouveaux éléments contre le CNRP et son leader

Le Premier ministre Samdech Techo Hun Sen a avancé de nouveaux éléments qu'il qualifie de preuves contre le principal parti d'opposition, le Cambodia National Rescue Party (CNRP), et son président Kem Sokha, actuellement emprisonné pour trahison.

Le premier ministre à Kambol - Phnom Penh. Photographie AKP
Lors d'une rencontre avec 15 000 ouvriers et employés d'usine à Kambol, dans la banlieue de Phnom Penh, ce matin, Hun Sen a déclaré que les autorités venaient de recevoir de nouveaux éléments contre le parti d'opposition et son président. Il s'agit d'un vieux clip datant du 4 juin 2011 et montrant un discours des leaders du CNRP à Lowell, dans le Massachusetts, aux Etats-Unis, a déclaré le premier ministre, ajoutant que c'était un vieux message, mais qu'il y avait un lien avec l'affaire en cours au Cambodge. "...Aujourd'hui, nous avons trouvé un nouveau clip appelant les forces armées cambodgiennes à tourner les armes contre le gouvernement légal..'', a-t-il annoncé, citant une des phrases du clip : ''...le gouvernement du Hun Sen arrive à sa fin, il faut donc de l'organisation, des conseils et du soutien pour que ce soulèvement se produise...".

La semaine dernière, le ministère de l'Intérieur a déposé une plainte auprès de la Cour suprême du Cambodge demandant la dissolution du CNRP après que son président H.E. Kem Sokha ait été arrêté et emprisonné le 3 septembre 2017. Son arrestation a été décidée sur la base d'un clip vidéo diffusé par le Cambodian Broadcasting Network (CBN), basé en Australie.
Par Khan Sophirom - AKP, octobre 2017



Pays/territoire : Phnom Penh, Cambodia
Enregistrer un commentaire