mardi, septembre 26, 2017

Cambodge - ONG - Uy kuyteav BKK : Belle et généreuse soirée pour les enfants des bidonvilles de Phnom Penh

Diplomates, princes, hommes d'affaires, artistes, amis de Luu Meng et de Kattia Huy, ils étaient plus d'une centaine à avoir répondu présent à l'appel lancé par l'ONG United for Cambodia Chidren's, afin de récolter des fonds pour aider les enfants des bidonvilles de Boeung Trabek. La soirée a été généreuse, plusieurs photographies et tableaux offerts par Cambodge Mag et des particuliers ont rapidement trouvé preneur lors de la vente aux enchères. C'était une première pour le restaurant Uy kuyteav BKK, c'était une première pour la toute jeune ONG, ce fut un succès...Pour consulter tout l'album photographique, cliquer ici...

Les derniers invités de fin de soirée
Luu Meng n'aura pas manqué de remercier la présidente de l'ONG pour avoir choisi Uy kuyteav BKK pour ce premier dîner de charité, et remerciera également Son Altesse Royale le Prince Norodom Ravichak venu en ami et soutien de l'ONG tout comme de nombreux membres de la famille royale venus soutenir cette initiative.

Kattia Huy (United for Cambodia Chidren's) et Chef Luu Meng (Almond Group)
Chef Luu Meng (Almond Group) et Son Altesse Royale le Prince Norodom Ravichak
Monsieur Chan Huy Luong et son épouse, acquéreurs d'une première enchére, en présence de Kattia Huy et Luu Berly
Une centaine de personnes avait répondu présent

Le discours de la Présidente de l'ONG United for Cambodia Chidren's : 

Chers amis, chers invités, votre altesse royale,

Discours de Kattia Huy, Présidente de l'ONG United for Cambodia Chidren's
Je tiens d’abord bien sûr à vous remercier de votre présence ce soir pour ce dîner de charité en faveur des enfants des bidonvilles de Boeng Trabek. Pour vous expliquer rapidement le sens de ma démarche, et les raisons pour lesquelles j’ai souhaité me consacrer à présent à l’action humanitaire, j’aimerais vous préciser que :

Je fais partie de cette génération de réfugiés qui a pu échapper à la chape meurtrière des années noires du régime khmer rouge. J’ai survécu, heureusement, et, j’ai surtout appris à me battre et à ne jamais abandonner.

Ma vie a ensuite été parsemée de fuites, d’exile, de drames familiaux, mais aussi de bonheur et de réussite. Je le dis souvent, malgré les malheurs qui ont frappé notre famille, je me considère comme chanceuse, d’abord d’être toujours en vie, mais aussi parce que je crois avoir encore beaucoup de cette énergie qui m’a aidé à rester une battante.

En 2014, beaucoup d’entre vous savent que j’ai vécu un terrible événement avec la perte de celui qui partageait ma vie depuis 21 ans. J’ai mal et encore mal mais je veux continuer ce que j’ai toujours eu envie de faire ; participer au bonheur de mon pays que j’’aime tant, et dans lequel j’ai finalement décidé de me réinstaller, progressivement.

En revenant, j’ai vu un Cambodge transformé, prospère et dynamique, et je m’en réjouis. Mais, comme dans tant d’autres pays émergents avec une croissance économique rapide, il y a des laissés pour compte, et cela m’attriste.

Grace à mon amie la Princesse Ermine Norodom, j’ai la possibilité de participer, à travers mon ONG United for Cambodian children’s, au programme de soutien des familles de bidonvilles de Boeng Trabek à Phnom Penh de la princesse dénommé Shanty Town Spirit.

Il faut avoir le cœur solide lorsque vous voyez les conditions difficiles dans lesquelles ces familles vivent. Derrière les sourires de ces enfants si attachants se cachent une vraie misère sociale, des difficultés scolaires, des conditions sanitaires déplorables.

Avec ce diner aujourd’hui, nous espérons collecter suffisamment de fonds pour pouvoir scolariser plusieurs enfants de ce bidonville, mais aussi soulager les familles de leur dénuement en achetant du riz, des produits de première nécessité et des vêtements et produits d’hygiène pour les nombreux enfants en bas âge de cette communauté. C’est un besoin urgent.

Si vous suivez mon actualité à travers les réseaux sociaux, vous verrez que j’aime emmener régulièrement ces enfants hors de leur bidonville pour des journées récréatives, et vous pourrez suivre en images les donations que nous ferons grâce à l’organisation de ce dîner.

La deuxième phase de mon projet humanitaire est l’ouverture d’une école à Siem Reap. J’ai pu hériter d’un terrain sur lequel je ferais construire une école gratuite pour les enfants des campagnes. Et je vous tiendrai informés régulièrement de l’évolution de ce projet. 

Pour ce premier événement caritatif, je souhaite bien évidemment remercier Luu Meng et son épouse qui ont gentiment accepté de nous accueillir, ainsi que Dinunna et Laekana qui l’ont préparé. Merci de votre présence, votre altesse royale NORODOM Ravichak, et bien sur, merci à vous tous qui avez la gentillesse de venir ce soir pour ces enfants qui ont tant besoin de vous.

Merci à Cambodge MAG qui a facilité les contacts pour initier l’événement, et aussi pour avoir fait cadeau des photographies que vous pouvez admirer et acheter dans le restaurant, ainsi que deux tableaux offerts par Luu Meng et deux autres par l'artiste-peintre Jean-Pierre Palara.

Merci à tous encore une fois, merci pour les enfants  et bonne soirée

Pays/territoire : Phnom Penh, Cambodia
Enregistrer un commentaire