vendredi, septembre 01, 2017

Cambodge - Chronique - Presse : Petite introduction au massage khmer par JM Filippi

Chronique proposée par Jean-Michel Filippi, professeur de linguistique à l'Université Royale de Phnom Penh, et qui travaille depuis plusieurs années à la description du Khmer et des langues minoritaires du Cambodge. Il est aussi passionné d'histoire du Cambodge et fin observateur du Cambodge d'aujourd'hui. Avec un mélange d'humour et d'impertinence, l'auteur propose une mise au point dans ce billet sur la pertinence, voire l'existence d'une tradition  de massage khmer, parue dans son blog, en 2011 déjà, mais toujours fort actuelle. 

Masseuses cambodgiennes à Siem Reap. Photographie par Emilio Labrador (cc)
C’est de la fin des années Quatre-vingt dix que date l’apparition en masse de lieux de massage. Certes, les conditions sont initialement rudimentaires et la majorité des échoppes de massage se trouvent dans des endroits peu fréquentables comme la célèbre route de la digue où le thème du massage est inséparable d’une autre activité. Très vite, la bienséance reprend le dessus et on met les bouchées doubles ; on invente la catégorie du « massage khmer » et on saupoudre de correction l’activité avec cette invention astucieuse (non uniquement khmère) qu’est le massage par des aveugles. Cette dernière invention, censée reposer sur le soi disant toucher supérieur des aveugles, présente des avantages moraux indéniables ; on peut désormais se faire masser en ayant le sentiment de rendre un service supérieur à l’humanité et par dessus tout pénétrer la tête haute dans les temples du massage sans ambiguïté. L'intégralité du texte ici...


Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire