lundi, septembre 18, 2017

Cambodge - Chronique - Gastronomie : Le Malis vu par Pascal Medeville

À Phnom Penh, le Malis est un peu considéré comme la « Rolls » des restaurants cambodgiens de la capitale khmère. Il faut dire que, ne serait-ce que vu de l’extérieur, l’établissement en impose : adresse prestigieuse (sur le boulevard Norodom, à une centaine de mètres au sud du Monument de l’Indépendance), armée de valets/gardes/gardiens de parking en livrée à l’entrée, cohorte de Lexus et autres véhicules prestigieux qui ont les faveurs de la bourgeoisie cambodgienne, accès masqué par un mur-écran (destiné, selon la tradition chinoise, à empêcher l’accès au lieu des esprits malfaisants) arborant le nom du restaurant, mur d’enceinte blanc assez haut pour cacher l’intérieur, il y a de quoi impressionner le quidam. La suite ici...

A notre arrivée, nous fûmes accueillis par un personnel souriant et sympathique

Pays/territoire : Phnom Penh, Cambodia
Enregistrer un commentaire