lundi, septembre 04, 2017

Cambodge - Affaire Sokha : Réaction de l'Union Européenne

Par la voix de son service de presse, l'Union Européenne fait parvenir sa réaction suite à l'arrestation du leader de l''opposition Kem Sokha dans la nuit de samedi à Dimanche :

L'arrestation du chef du CNRP, Kem Sokha dans la nuit du 2 au 3 septembre 2017, en violation de son immunité parlementaire, marque une dangereuse escalade politique. Outre les récentes mesures prises par les autorités contre les ONG et certains organismes de presse, cette arrestation suggère une étape supplémentaire en vue de restreindre l'espace démocratique au Cambodge, et l'espace pour la presse, les commentaires et les critiques indépendants.


Un processus démocratique crédible menant aux élections de l'Assemblée nationale en juillet 2018 exige un environnement dans lequel les partis politiques, la société civile et les médias sont en mesure d'exercer leurs rôles légitimes sans crainte, menaces ou restrictions arbitraires. L'Union européenne est prête à poursuivre son aide au Cambodge dans cette perspective. Nous nous attendons également à ce que les autorités du Cambodge respectent le droit à une procédure régulière pour tous les Cambodgiens et les organisations opérant au Cambodge. Compte tenu de son immunité parlementaire, nous nous attendons à ce que les autorités libèrent immédiatement Kem Sokha.

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire