dimanche, septembre 03, 2017

Cambodge - Affaire Sokha : Hun Sèn demande des explications aux USA...

NDLR : Cela fait un moment que la tension monte entre le chef du gouvernement cambodgien et les USA. Les premiers échanges houleux entre Hun Sen et l'ambassadeur américain, concernaient la demande de règlement de la dette de guerre réclamée par les américains en mars de cette année, suivie de l'annulation d'exercices militaires conjoints. Les événements récents, l'expulsion des membres de l'ONG NDI, la fermeture de plusieurs stations de radio louant du temps d'antenne aux médias RFA et VOA, le conflit avec le Cambodia Daily, autant d'incidents marquants avec des entités liées de loin ou de près aux intérêts américains, démontrent probablement une volonté ferme du pouvoir en place de couper court à toute velléité d'influence ou d'ingérence de la part du géant américain. Ce dernier ne cache d'ailleurs pas vouloir retrouver son influence d'antan dans cette région de l'Asie, face à des leaders qui, eux, ne cachent pas ne pas en vouloir, et citant à volonté les désastres passés de la politique interventionniste de l'Oncle Sam...

Le Premier ministre Hun Sèn, a demandé aux Etats-Unis d'exprimer leur position sur les affaires intérieures du Cambodge, suite à l’arrestation très tôt ce matin de Kem Sokha, président du Parti du sauvetage national du Cambodge.

Hun Sèn à Koh Pich ce matin
Hun Sèn à Koh Pich ce matin. Photographie AKP
S’exprimant lors d’une rencontre ce matin face à plus de quatre mille représentants d’ouvriers et d’employés venus de 74 usines à Phnom Penh, Samdech Techo Hun Sèn a déclaré que les Etats-Unis devraient expliquer leur participation au complot de Kem Sokha destiné à renverser le gouvernement légal du Cambodge, et a exhorté les Etats-Unis à cesser de s’ingérer dans les affaires intérieures du Cambodge.

Les autorités compétentes du Cambodge mèneront, a-t-il souligné, une enquête plus approfondie pour trouver les étrangers qui sont derrière ce cas (de conspiration). Le chef du gouvernement royal a également demandé au Parti d’opposition de clarifier clairement cet incident pour éviter d’être dissous.

A rappeler que Kem Sokha a été arrêté le 3 septembre 2017, à 00h35, par la police cambodgienne sous couvert d'une accusation de conspiration avec une puissance étrangère : ''... Un clip vidéo diffusé par le CBN (Cambodian Broadcasting Network), et d’autres preuves recueillies par les autorités compétentes prouveraient clairement la conspiration entre Kem Sokha avec une puissance étrangère, ce qui nuit aux intérêts du Royaume du Cambodge...'', a précisé le gouvernement royal dans une déclaration rendue publique ce matin.
Avec C.Nika - AKP - Septembre 2017

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire