dimanche, septembre 03, 2017

Cambodge - Actualité : Arrestation du leader de l'opposition Kem Sokha

Le gouvernement cambodgien a annoncé que Kem Sokha, président du CNRP, le principal parti d'opposition, a été arrêté sous l'accusation de haute trahison et d'espionnage. Kem Sokha, aurait été arrêté à son domicile dimanche matin à minuit et demi. L'annonce a été faite par le site Fresh News qui avait amorcé récemment une série d'articles mettant en exergue une collusion possible du leader avec des groupes de pression étrangers.

Arrestation de Kem Sokha. Photographie Fresh News
L'arrestation a été décidée après qu'une émission ait été diffusée par CBN montrant Kem Sokha, parlant à ses partisans en Australie en 2013, et déclarant qu'il avait été conseillé par des professeurs américains et canadiens au sujet de la stratégie et des actions militaires à mener pour aboutir à un changement de leader dans le royaume. Khem Sokha précisait alors que la stratégie serait semblable à celle déclenchée en Yougoslavie. 


Le communiqué du gouvernement, ci-dessus, précise qu'il s'agit d'une conspiration avec des éléments étrangers et que cela doit être considéré comme un acte de trahison selon l'article 443 du code pénal du royaume. Kem Sokha risque de 15 à 30 ans de prison si les charges sont confirmées. Le leader de l'opposition, 64 ans, était devenu le président du CNRP en mars 2017 pour remplacer Sam Rainsy alors exilé en France pour éviter les condamnations qui pèsent sur lui dans le royaume depuis 2015.


Pays/territoire : Phnom Penh, Cambodia
Enregistrer un commentaire