mercredi, août 09, 2017

Cambodge - Hong-Kong : Des Femmes de Maison Cambodgiennes pour Hong Kong

Le Cambodge lance un projet de recrutement de centaines de domestiques pour partir travailler à Hong Kong afin de pallier au manque d'employées de maison après plusieurs scandales de maltraitance. "...C'est une nouvelle opportunité pour notre peuple...", s'est félicité mercredi le ministre cambodgien du Travail, Ith Samheng, lors d'une présentation à Phnom Penh des détails pratiques d'un accord entre le Cambodge et Hong Kong. Hong Kong compte déjà plus de 300.000 employées de maison, la plupart venant des Philippines ou d’Indonésie.

Hong-Kong
Une série de scandales de maltraitances ces dernières années a mis un frein aux vocations. Et Hong Kong a désormais du mal à recruter des employées de maison, d'où cet accord avec le Cambodge. Dans le cadre de ce projet pilote, six agences ont été autorisées à recruter des candidates, qui seront envoyées à Hong-Kong d'ici la fin de l'année. Le ministre cambodgien du Travail a assuré que leurs contrats prévoiraient un salaire mensuel minimum d'un peu plus de 550 dollars US.

Au total, près d'un millier de candidates au départ doivent recevoir une formation au Cambodge. les premiers départs sont prévus en septembre. Au programme : notions d'anglais et de cantonais. le ministre a appelé les agences de recrutement à sélectionner scrupuleusement les employeurs de ces femmes afin d'éviter des scandales de travail forcé. Les ONG soulignent toutefois que l'obligation faite aux employées de maison de vivre chez leurs employeurs à Hong Kong les met d'emblée en situation de faiblesse.

En septembre dernier, des centaines d'employées de maison sont descendues dans la rue à Hong Kong après la mort de plusieurs d'entre elles tombées en nettoyant des vitres dans des tours. Parmi les voisins d'Asie du Sud-Est du Cambodge, la Birmanie avait commencé à envoyer des employées de maison à Hong Kong en 2014 mais la plupart étaient revenues au bout de quelques mois et le gouvernement avait ensuite fait machine arrière en raison d'inquiétudes sur d'éventuels mauvais traitements.
Avec l'AFP


Pays/territoire : Hong Kong
Enregistrer un commentaire