jeudi, août 17, 2017

Cambodge - Crime : 400 Chinois et Taïwanais arrêtés pour escroquerie

Les autorités cambodgiennes ont récemment arrêté près de 400 ressortissants chinois et taïwanais soupçonnés d'être les auteurs d' une vaste escroquerie en ligne, a déclaré la police dsu royaume ce jeudi. Cette vague d'arrestations fait partie d'une campagne de répression régionale alors que la Chine lutte contre les escroqueries par téléphone et par Internet, qui coûtent des milliards de dollars de pertes au pays, les fraudeurs se présentant comme des fonctionnaires pour escroquer des personnes âgées ou des hommes d'affaires ayant des problèmes juridiques.

400 Chinois et Taïwanais arrêtés pour escroquerie
La police cambodgienne a déclaré que 225 ressortissants chinois, dont 25 femmes, ont été arrêtés mercredi à Phnom Penh. Les autorités de l'immigration ont déclaré que plus de 151 Chinois et trois Taïwanais avaient été arrêtés le 2 août dans les provinces de Siem Reap et Banteay Meanchey. Les personnes arrêtées sont soupçonnées d'utiliser des appels vocaux sur Internet en vue d'extorsion, a déclaré Thou Saroeun, directeur adjoint du département de la police antiterroriste. "...Nous traitons l'affaire et nous ne savons pas encore quand ces criminels seront déportés...", a-t-il déclaré à Reuters, sans autre précision.

Les médias nationaux ont publié des images d'un raid de la police montrant aux travailleurs leurs mains au-dessus de leurs têtes devant des rangées d'ordinateurs portables emballés. La Chine n'a fait aucun commentaire dans l'immédiat concernant les arrestations. Ces dernières années, le Cambodge a déporté vers la Chine plus de 600 Chinois et Taïwanais arrêtés pour escroquerie. En juillet, le Cambodge a déporté 105 suspects chinois et taïwanais en Chine. Le mois dernier, l'Indonésie a mis en détention plus de 150 ressortissants chinois accusés d'une arnaque qui a coûté environ 450 millions de dollars, en incitant des victimes à payer pour que leurs démêlés juridiques disparaissent.

Depuis 2011, Taiwan et la Chine continentale ont coopéré à l'enquête sur la fraude aux télécommunications au Cambodge, en Indonésie, aux Philippines et ailleurs. Des milliers de suspects, beaucoup de Taiwan, ont été arrêtés depuis. Mais les arrestations et les déportations sont également une source de tension entre Taiwan et Pékin, qui accuse Taiwan d'abriter des gangs criminels auteurs de nombreuses escroqueries.


Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire