dimanche, août 27, 2017

Cambodge : Arrestation de la reine des crèmes blanchissantes

Love Riya, la célèbre vendeuse de cosmétiques, en particulier de crèmes blanchissantes pour la peau vient d'être arrêtée par la brigade du ''Counter Counterfeit Committee''. La jeune femme, de son vrai nom Cheng Srey Roth, est accusée de fabriquer des produits de beauté qui n'ont jamais été enregistrés ou soumis au controle des autorités sanitaires. Dans ses abondantes publicités sur les réseaux sociaux, Love Riya, qui n'hésitait pas à utiliser sa belle plastique pour vanter les mérites de ses crèmes, prétendait que chaque utilisatrice de ses produits pouvait avoir la peu blanche en moins d'une semaine. 

Cheng Srey Roth aka Love Riya
L'arrestation a eu lieu au domicile de la jeune femme, dans la commune de Takhmao. Les policiers ont découvert des stocks de produits finis, ainsi qu'un atelier plus que sommaire et apparemment bien peu aux normes, dans lequel étaient ''fabriqués'' les cosmétiques miracle. A rappeler que nombre de crèmes dites blanchissantes sont souvent dangereuses, elles contiennent de l'hydroquinone, produit qui contient du benzène, en partie toxique et polluant car non biodégradable. Ces crèmes peuvent aussi contenir d'autres produits excessivement nocifs pour la peau, comme le mercure et des dermo-corticoïdes.

Fabrication très artisanale chez Love Riya
Ces crèmes peuvent entraîner des allergies de peau, de l'acné, des dyschromies, des mycoses, de l'eczéma et des brûlures parfois irréversibles. Ces produits étant interdits en Europe, le marché clandestin des crèmes blanchissantes propose des produits à base de ciment, d'eau de Javel mélangés à des corticoïdes... 

La crème blanchissante de Love Riya
Au vu du ''laboratoire'' entretenu par Cheng Srey Roth, sa technique de fabrication consistait probablement à mélanger des produits hydratants simples avec des crèmes blanchissantes. Cela ne dédouane pas la jeune femme de sa responsabilité, les mélanges peuvent être tout aussi et parfois, plus dangereux, que les crèmes fabriqués par de vrais techniciens. Cheng Srey Roth est actuellement interrogée par la police, elle sera, éventuellement, convoquée devant le tribunal de Phnom Penh ces prochains jours.

Cheng Srey Roth vantant les mérites de ses cosmétiques
Pays/territoire : Kandal, Cambodia
Enregistrer un commentaire