jeudi, août 10, 2017

Cambodge - Architecture - Mémoire : Quand le Cambodge allait au cinéma

Les anciennes salles de cinéma du Cambodge étaient des symboles précieux de l'architecture moderne du pays avant la guerre civile. Cependant, aujourd'hui, la plupart des jeunes générations ne connaissent pas ces bâtiments. C'est la raison principale pour laquelle le webmaster du site Amazing Cambodia a commencé à collecter toutes ces anciennes photos de cinéma encore existantes - pour permettre aux khmers, anciens et jeunes, de prendre conscience de l'architecture innovante qui existait dans le passé. Amazing Cambodia est une page Facebook dont le but est de recueillir des images historiques, de la musique, des films et d'autres aspects culturels du Cambodge, et de les partager à l'échelle nationale et internationale.


Dans un entretien avec notre partenaire realestate.com.kh, M. Srin Sokmean, le fondateur d'Amazing Cambodia, décrit son parcours, et les raisons pour lesquelles il compile toutes ces anciennes photos de construction de cinéma.

Pourquoi compilez-vous toutes ces anciennes photos de salles de cinéma ?
Les raisons pour lesquelles j'ai recueilli ces images anciennes de cinéma du Cambodge sont parce qu'elles constituent l'un de mes sujets de recherche préférés. Je suis passionné par l'époque des arts et de la culture du Cambodge avant 1975. Et ces nombreux cinémas reflètent vraiment cette période remarquable. D'autre part, j'ai entendu les noms de certains de ces cinémas dans mon enfance au début des années 2000, comme le cinéma d'Angkor et le cinéma Kirirom, ce qui m'a rendu curieux de savoir où ils se trouvaient et à quoi ressemblaient ces bâtiments aujourd'hui.

Quand avez-vous commencé à compiler toutes ces anciennes photos ?
Tout d'abord, je me suis retrouvé à lire des articles de magazines avec plusieurs photos de vieux cinémas à Phnom Penh. Je lisais un magazine local, «The Popular», vers 2004-2005. J'étais un grand fan de ce magazine, et j'ai appris beaucoup à travers leurs articles sur la transformation de ces bâtiments à ce moment-là. Ensuite, j'ai commencé à collectionner le magazine pour d'autres recherches personnelles. En 2010, j'ai commencé à utiliser Internet et, depuis, le web est devenu mon meilleur et principal outil de recherche sur le sujet.

Quelles sont vos photos préférées ? Pourquoi ? 
Mes préférées sont celles des années 1960 et début des années 1970, des images qui représentent les grandes structures architecturales des bâtiments, et aussi les grandes foules de spectateurs qui attendaient d'acheter les billets. Ces images illustrent le lien entre les bâtiments et les projections de films, très populaires au Cambodge à l'époque. L'une d'entre elles est une image vintage du devant du Proum Bayon Cinema avec une affiche de film française extraite du journal "Cambodge d'Aujourd'hui" publié en décembre 1958.

Le Proum Bayon Cinema en 1958 (droite), aujourd'hui un salon de massage
Pourriez-vous décrire brièvement tous ces anciens cinémas?
Sur la base de mes recherches, il y avait environ 36 cinémas à Phnom Penh et d'autres dans les villes provinciales du pays. Ces cinémas sont divisés en 4 groupes de chronologie: (1) avant 1950, comme Ciné Star, Lux, Eden, Casino, Majestic, Kim Phong, Kim Son, Trung Quoc et d'autres principalement basés à Phsar Kandal et à la zone coloniale de Phsar Chas. (2) des années 1950 comme Phnom Penh, Phnom Pich, Vimean Soursdey et Proum Bayon (3) des années 1960 comme Hemakcheat, Kirirom, Mkot Pich, Sar Proum Meas et 1970 comme Vimean Tip, Santepheap et Monoroth (inachevé).

La salle du Khémara, hier et aujourd'hui
Comment vous sentez-vous à propos de la démolition des anciens cinémas pour être remplacés par des nouvelles salles ?
Pour parler sincèrement, je suis vraiment affligé par de telles pertes. Bien que nous ne puissions pas empêcher la ville de se moderniser, nous aurions pu rénover ces bâtiments qui font partie du patrimoine, et les transformer en nouvelles installations, comme des musées, des galeries d'art ou des théâtres. Par exemple, nous aurions pu simplement repeindre et réparer les endroits les plus délabrés. les caractéristiques architecturales, qui sont des témoins historiques auraient dû être préservées - indépendamment de la nouvelle fonction que le bâtiment aurait pu avoir...

Quel est le bénéfice tirez-vous de cette compilation d'anciennes photos de cinéma ?
Personnellement, je pense que ces types d'archives de photos historiques sont bénéfiques pour le pays. Tout d'abord, comme la plupart des cinémas ont disparu, cette collection fonctionne comme un miroir reflétant l'abondance de cinémas que nous avions dans le passé et la puissance de notre industrie cinématographique locale avant les Khmers rouges. Ensuite, cela peut être considéré comme une source utile pour les étudiants en architecture et les chercheurs.

Avez-vous un plan spécial pour toutes ces anciennes photos de bâtiments de cinéma? Avez-vous quelque chose à dire aux jeunes générations ? 
Je commence à coopérer avec Roung Kon Project, un groupe d'étudiants en architecture de RUFA, pour travailler sur un projet de recherche sur cinq anciens bâtiments de cinéma à Phnom Penh pour une publication de livre, mais nous sommes tout au début.

J'ai également organisé une exposition de photos dans laquelle une partie de la collection de mes photos a été affichée. À la fin, je veux que toutes les jeunes générations cambodgiennes apprennent les valeurs historiques de ces bâtiments inestimables. Une fois qu'ils sont partis, rien ne peut les faire revivre, donc la seule chose que nous pouvons faire est de rappeler les histoires passées grâce à nos anciennes photographies et notre savoir.


Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire