lundi, juillet 10, 2017

Cambodge - Phnom Penh : 7,9 Millions d'Habitants en 2030

Le ministère de la Gestion des terres, de l'Urbanisme et de la Construction vient d'annoncer qu'il prévoit que Phnom Penh accueillera quatre millions de personnes d'ici 2030. La plus grande ville du royaume abrite actuellement une population estimée à 1,4 million d'habitants, 2,2 millions dans le Grand Phnom Penh (Phnom Penh et périphéries). La deuxième plus grande ville du pays est Battambang, avec une population qui atteint presque 200 000 personnes. Les estimations du Ministère portent l'accroissement démographique de la capitale à plus de 50% sur la période 2017 - 2030. La population de Phnom Penh atteindrait alors 7,9 millions d'ici 2030.

Phnom Penh, une urbanisation galopante
''...Le Cambodge doit construire environ un million de logements supplémentaires d'ici 2030 afin de répondre aux besoins d'un véritable boom démographique...'', expliquait Chea Sophara, ministre de la Gestion des Terres, de l'Urbanisme et de la Construction, lors d'un forum sur le logement organisé récemment à Phnom Penh.

"...Pour répondre à cette demande, le ministère a été très actif dans la mise en œuvre de la politique nationale du logement, en lien avec la politique d'urbanisme pour promouvoir et soutenir tout type de développement du logement, en particulier les maisons à loyers modérés...", a-t-il ajouté, précisant que le gouvernement avait conclu deux partenariats avec le secteur privé pour mettre en oeuvre des programmes de logements sociaux : World Land Bridge et PNPN.

Les efforts visant à construire des maisons modernes et abordables avaient auparavant rencontré quelque scepticisme dans certains milieux, avec des experts rappelant les quelques problèmes de saisie et de dépossession de terres urbaines. Il est estimé que 700 000 à 800 000 Cambodgiens auraient été touchés par des projets de développement, selon les ONG spécialisées. Lors d'un autre forum sur l'immobilier, plus tôt cette année, l'un des associés principaux de World Land Bridge, Okhna Rithy SEAR, avait indiqué que les banques étaient également réticentes pour financer des programmes immobiliers et que la majorité des premiers projets avait été financée sans aucun emprunt. Cette année, Worldbridge a lancé un projet de 100 millions de dollars visant la population à faibles et moyens revenus dans la ville de Takhmao avec des appartements vendus entre 30 et 50 000 dollars US pièce. En ce qui concerne le projet de l'entreprise, Sothirith Yuk, directeur général de Worldbridge Home Co. Ltd, a déclaré: "...le nombre d'acheteurs enregistrés est pour l'instant bien supérieur au nombre de logements à construire. Ce que nous espérons maintenant, c'est la politique d'incitation du gouvernement afin que nous puissions mettre le projet en oeuvre et transférer les unités achevées aux acheteurs qui en ont besoin le plus tôt possible...''.

Sia Phearum, directrice du Groupe de Travail sur le Droits au Logement, a déclaré lors de ce même forum que la résolution du contentieux avec les résidents du White Building de Phnom Penh, où les résidents ont accepté une indemnisation pour se déplacer après des années de contestation avec les autorités et un promoteur privé, était un signe encourageant "...Si nous pouvons résoudre d'autres différends de cette façon, je crois qu'il n'y aura plus de disputes", a-t-elle déclaré.

"...Le gouvernement doit faire tout son possible pour minimiser la corruption afin de générer des revenus fiscaux pour aider les gens à construire des maisons convenables...", a-t-elle ajouté. Phearum a également suggéré que programmes pourraient être mis en oeuvre plus facilement et plus rapidement si des incitations et des allègements fiscaux étaient rapidement proposés aux développeurs immobiliers et ensembliers. 


Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire