lundi, juillet 31, 2017

Cambodge - Social - Pratique : Vivre sa Retraite au Cambodge

Alors que de nombreux pays d’Asie exigent des conditions draconiennes pour pouvoir s’installer durablement, le royaume du Cambodge reste une destination facile d’accès, avec peu de formalités administratives, un coût et une qualité de vie attractifs, sans compter le charme de la destination pour qui aime l’exotisme et la richesse de la culture asiatique. 

Mode d’emploi
Le gouvernement cambodgien entend faire des retraités une clientèle privilégiée et a annoncé l’implémentation d’un visa spécial qui devrait permettre aux retraités de pouvoir s’installer dans le royaume plusieurs années à condition de justifier de revenus. En attendant la mise en place de ce visa, il est toujours possible de prendre un visa ordinaire (Classe E) renouvelable pour des périodes de un, trois, six et douze mois, cette dernière option (1 an) coûtant moins de 300 dollars US. La seule contrainte administrative est de posséder un passeport valide depuis au moins six mois, d’avoir deux photos d’identité, c’est aussi simple.

Cela rend le processus d’installation très facile, car, muni de son visa en règle, un expatrié peut rapidement trouver un hébergement, ouvrir un compte bancaire, obtenir un numéro de téléphone, un accès Internet et autres commodités en quelques semaines, voire en quelques jours.

Quartier résidentiel au bord du Mékong à Phnom Penh
Hébergement
Si gouvernement a annoncé des mesures visant à accroître l'attractivité du Cambodge comme destination pour les retraités étrangers avec, en sus du visa retraité, le développement prochain de résidences spéciales pour les seniors, il est, en attendant, possible de se loger très correctement à des prix raisonnables. L’offre d’appartels et de condominiums est plus qu’abondante dans la capitale Phnom Penh, proposant des loyers allant de 500 (F3) à 1500 - 2000 dollars US, cette dernière catégorie proposant généralement en plus de la location un ensemble de services tels salle de sports, piscine, gardiennage, parking et internet. Pour les moins exigeants, des loyers à 200 – 300 dollars mensuels se trouvent, mais il faut prendre le temps de chercher, et il s’agira généralement d’appartements simples ou de premiers étages de demeures cambodgiennes, et sans service supplémentaire. 

Services
Le pays connait une croissance économique régulière depuis plusieurs années et les villes principales, Phnom Penh, Siem Reap et Sihanoukville offrent tous les avantages  et équipements des grandes villes touristiques: Il existe de nombreuses banques internationales dont deux françaises, le Crédit Mutuel et la BRED. Là aussi les formalités sont réduites, il suffit de présenter un passeport tamponné d’un visa valide et d’effectuer un dépôt minimum pour ouvrir un compte. Il y a bars, night-clubs et restaurants occidentaux ou khmers à profusion et des centres commerciaux bien achalandés en produits locaux mais aussi en produits français. Il existe sept fournisseurs de téléphonie et d’internet dans le pays, l’achat d’une carte téléphonique  coûte deux dollars et un abonnement internet basique aux alentours de dix dollars. Tout ou presque est très accessible.

Santé
Il existe plusieurs grands hôpitaux et des cliniques privées francophones. Là aussi, les coûts sont sensiblement inférieurs à ceux de la métropole.
Le coût de la vie  au Cambodge
Le Cambodge offre l'un des coûts de vie les plus bas en Asie du Sud-Est, et il existe de nombreux expatriés qui se sont installés au Cambodge précisément pour cette raison. Il n’y a pas de réponse stricte quant au coût de la vie, cela dépends aussi du mode de vie. Ceux qui sont des fans de la climatisation à outrance, des taxis limousines et sortent tous les soirs auront forcément plus de frais qu’un retraité plus raisonnable, qui dîne au restaurant une à deux fois par semaine, et se paye un voyage dans les pays alentours tous les deux mois.

Parmi les quelques expatriés auxquels nous avons parlé, leurs budgets mensuels ont tendance à se situer entre 1000 et 2500 dollars US, beaucoup disant qu'ils peuvent vivre confortablement avec un budget de 1 500 $, sans se priver ni de bons restaurants ni de loisirs ni de petits voyages. D’autres, plus ‘’aventuriers’’ et peu regardants sur le confort et les loisirs affirment qu’ils peuvent vivre avec 500 dollars mensuels. Il serait toutefois dommage de se priver et de s’installer au Cambodge pour vivre chichement et de ne pas profiter des larges possibilités de voyage et de découverte à l’intérieur et autour du pays. 

Choisir
Ces quelques informations pratiques tendent à montrer  que le Cambodge est une destination de retraite facile d’accès, au coût très abordable. S’il y a une communauté française assez vivante et donc la possibilité de garder un lien avec le pays d’origine, l’installation dans un pays d’Asie suggère aussi une période d’adaptation et la prise de nouveaux repères. La vie est totalement différente, et il est peut-être plus sage de passer quelques mois au Cambodge avant de songer à s’installer définitivement.


Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire