vendredi, juillet 07, 2017

Cambodge - Portrait : Entretien avec une jeune Cambodgienne peu ordinaire

Manina Phala est née à Phnom Penh il y a 26 ans et quelques mois. Issue d'une famille aisée, son père est un homme d'affaires et sa mère une diplomate, la jeune femme suivra une scolarité classique au Lycée Descartes afin de prendre le chemin de la France et des Etats-Unis. Classique, pas tant que cela, Manina aime la vie d'artiste, n'existe que pas ou peu sur les réseaux sociaux, cache sa beauté derrière de grandes lunettes, et passe ses loisirs à bouquiner Nietzsche et à rêver d'Amérique...Entretien avec une jeune Cambodgienne peu ordinaire.

Manina Phala, une jeune Cambodgienne peu ordinaire. Photographie par Christine Jisoo Yoon
Parlez-nous un peu de vos premières années au Cambodge
Il n'y en a pas tant que cela, ma mère étant diplomate, nous avons beaucoup voyagé et j'ai passé quatre ans de ma petite enfance au Japon, à Tokyo, c'est pour cela que je babille un peu le japonais (sourire). Ensuite, j'ai suivi une scolarité normale, section sciences, au Lycée Descartes, pendant sept années avant de m'envoler pour la France.

Pourquoi vous exprimez-vous en anglais ?
Je parle français mais cela fait longtemps que je n'ai pas pratiqué et, étant perfectionniste et un peu timide, j'aurais peur d'écorcher la langue, de trébucher parfois sur la grammaire...Et, j'ai suivi des études en langue anglaise, j'ai donc pris l'habitude de m'exprimer en anglais.

Quel type d'études ?
Je suis passionnée d'art et je suis allée en France faire un an au Collège d'Art de Paris. J'y ai appris les bases de la peinture et du dessin. Ensuite, j'ai intégré la Parsons School of Design pour préparer un Bachelor of Fine Arts (BFA), avec une spécialité mode, travail sur vêtements. C'est une école privée fondée en 1896, avec une excellente réputation.

Quel souvenir de la France ?
Merveilleux, Paris est une ville magnifique avec ses ponts, ses grands boulevards, ses quartiers d'artistes, j'ai beaucoup aimé.

Envie de revenir au pays ?
Oui, évidemment, mais pas tout de suite, je ne me sans pas prête. Après mon école d'arts, je suis revenue six mois au Cambodge. J'adore mon pays, pour son coté chaleureux et authentique, mais je dois m'affirmer comme artiste avant de songer à m'installer pour de bon, cumuler un peu plus d’expériences dans un secteur qui voit affluer pas mal de nouveaux talents à présent. 

A propos de l'expérience américaine ?
J'ai pu effectuer plusieurs stages, chez Zac Posen, Phillip Lim, Condé Nast International, Barneys New York et Calvin Klein. Tous se sont déroulés à New York et c'est aussi une ville que j'adore, la communauté d'artistes est très active, et j'aime être entourée de gens créatifs, peu conventionnels et souvent un peu dingues. Je suis revenu au Cambodge car mon visa d'étudiante me permettait de travailler un an seulement dans le cadre des stages professionnels, mais je prépare mon dossier pour y retourner et y travailler quelques années si possible. J'avoue que la ville me manque énormément.

Robe, Création de Manina Phala
A propos de votre style ?
Je m'imprègne de tout ce que je vois. Je ne suis pas du type ''page blanche'', plutôt un buvard qui va absorber quelques idées çà et là en visitant des galeries, en me promenant dans la rue, en regardant d'autres créateurs...etc.

Peinture sur textile, Création de Manina Phala
Vous avez un site web, mais pas de compte Facebook ...
Je sais, j'ai publié mes photos sur Instagram, j'ai un compte Linkedin mais j'ai un peu de mal avec Facebook, son coté superficiel, j'aime le contact direct et franc. Par contre, il est vrai que je vais devoir m'y mettre car, bien utilisé, c'est un outil de marketing indispensable de nos jours. 

Peinture sur textile, Création de Manina Phala
Quelle est la vie sentimentale de Manina ?
Ma carrière d'abord, je n'ai pas l'intention de me marier et de faire des enfants...ce n'est pas dans mes projets, au moins dans les prochaines années. Mon objectif pour l'instant et de retourner au US, d'y travailler quelques temps et de revenir ici si je me sens prête (sourire). Pour l'instant, je veux être en électron libre, wild (rires).Je rêve simplement  de vivre entourée d'artistes dans toutes les disciplines...

Des loisirs ?
Assez peu, je lis énormément, je lis du Nietzsche en ce moment, c'est intéressant, mais je ne peux pas encore dire si j'aime vraiment, je vous le dirai quand j'aurai fini...J'ai essayé le yoga...mais je crois qu'on va rester au stade de l'essai, ce n'est pas vraiment pour moi...(rires).

Robe, Création de Manina Phala


Pays/territoire : Phnom Penh, Cambodia
Enregistrer un commentaire