dimanche, juin 25, 2017

Cambodge - Procès des dirigeants khmers rouges : Khieu Samphan nie le génocide

L'ancien président khmer rouge Khieu Samphan a nié vendredi tout génocide au Cambodge sous le régime de Pol Pot au terme de son procès devant devant les Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens : "...Le terme de meurtre, je le rejette catégoriquement...Les dirigeants de la République populaire du Kampuchéa n'ont pas exterminé leur peuple. Quel intérêt auraient-ils eu à le faire?...", a déclaré Khieu Samphan devant la cour lors de la dernière audience consacrée aux réquisitions et plaidoiries finales.

Khieu Samphan devant devant les Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens
Khieu Samphan et Nuon Chea ont déjà été reconnus coupables de crimes contre l'humanité lors d'un premier procès et condamnés à la perpétuité en 2014. L'ancien président khmer rouge a réaffirmé que le Vietnam, qui a mis fin au régime en 1979, avait inventé l'idée d'un génocide pour justifier son invasion du Cambodge, "avec la bénédiction des dirigeants cambodgiens actuels". "...Le Vietnam n'a jamais coopéré avec ce tribunal et a inventé l'idée inacceptable du génocide cambodgien...", a-t-il déclaré. Selon Khieu Samphan, les détenus devaient travailler en raison "du besoin immédiat de résoudre le problème de la faim". "Est-ce quelque chose de criminel? Bien sûr que non.." Son avocat a déclaré que le procès de son client n'était qu'un "procès spectacle destiné à servir les intérêts des agresseurs américains et vietnamiens".


Pays/territoire : Phnom Penh, Cambodia
Enregistrer un commentaire