jeudi, juin 15, 2017

Cambodge : Les tueurs de Langurs noirs arrêtés

Deux suspects ont été arrêtés et envoyés à la Cour provinciale du Mondulkiri alors qu'ils sont soupçonnés d'avoir tué deux Douc Langurs noirs, une espèce de primate déclarée en voie de disparition. Les braconniers auraient tué les deux singes dans le sanctuaire de Keo Seima (KSWS), indique un communiqué de presse de la Wildlife Conservation Society (WCS) publié hier.

Pygathrix nigripes
Les deux suspects étaient parmi trois hommes qui ont été interpellés alors qu'ils portaient les singes morts et traversaient la forêt, a déclaré M. Em Tray, chef de l'équipe de patrouille communautaire de KSWS. Les Douc Langurs noirs (Pygathrix nigripes) se trouvent uniquement au Cambodge et au Vietnam, et la plus grande population survivante recensée se trouve dans ce sanctuaire de la forêt cambodgienne. Malheureusement, ces animaux sont encore chassés pour leur estomac en raison d'une croyance erronée concernant certaines vertus médicales. Ils sont également tués pour leur viande, et dans certaines régions, les adultes sont tués et leurs bébés sont pris pour être vendus comme animaux de compagnie. Les Douc Langurs noirs sont répertoriés sur la Liste rouge de l'UICN. En vertu de la Loi sur les aires protégées du Cambodge, le braconnage d'espèces en voie de disparition peut entraîner une peine d'emprisonnement allant jusqu'à cinq ans et une amende de 15 à 100 millions de Riels (environ 3 750 $ US à 25 000 $ US).

"...Le braconnage illégal est toujours actif dans cette aire protégée, bien que les gardes forestiers KSWS et les gardes communautaires disent travailler sans relâche et effectuer de nombreuse patrouilles de surveillance...La demande de viande de brousse pour la consommation et la médecine traditionnelle conduit au braconnage, qui menace maintenant la survie des espèces menacées...", déclare M. Tan Setha, conseiller technique de a Wildlife Conservation Society pour ce sanctuaire. ''...L'éducation des communautés locales est nécessaire pour encourager leur participation à la conservation de la faune. En outre, tous les cambodgiens peuvent également jouer un rôle important dans la conservation de notre bio-diversité en refusant d'acheter de la viande de brousse ", a-t-il ajouté.

KSWS (anciennement connu sous le nom de Seima) abrite plus de soixante espèces animales et végétales inscrites sur la Liste rouge de l'UICN. La région est d'une importance internationale pour la conservation des primates, mais aussi des chats sauvages, des éléphants, du bétails auvage et de nombreuses espèces d'oiseaux.
Avec Khan Sophirom - AKP

Pays/territoire : Mondulkiri Province, Cambodia
Enregistrer un commentaire