lundi, juin 19, 2017

Cambodge : Lancement de la Stratégie de développement financier 2016-2025

Le gouvernement a publié jeudi un rapport de 109 pages sur sa stratégie visant à développer le secteur financier du pays au cours des dix prochaines années, et faisant des propositions ambitieuses pour améliorer un large éventail de secteurs dans l'ensemble de l'économie.

Le ministre d’Etat Aun Porn Moniroth , ministre de l’Economie et des Finances 
Le rapport, «Stratégie de développement du secteur financier 2016-2025», est plutôt succinct sur les détails et note dans son sommaire que le document est destiné à être «flexible pour répondre aux aléas». Cependant, le rapport souligne les priorités de la Banque nationale du Cambodge et des ministères concernés. Le document comprend des passages sur l'intention du gouvernement de vendre certains de leurs titres, de créer un fonds de sécurité sociale et de retraite, d'élaborer un système d'alerte précoce pour les chocs du marché extérieur, de mettre à jour et d'adopter une nouvelle stratégie nationale pour les institutions de micro-finance (IMF) et de promouvoir la littératie financière, entre autres.

Cérémonie de lancement officiel de la Stratégie de développement financier 2016-2025 
L'un des projets les plus ambitieux du rapport est de créer une «loi sur la protection sociale» et un «droit des régimes de retraite» qui sera élaboré d'ici à 2019, et mis en œuvre d'ici 2022. Selon le rapport, un fonds de pension obligatoire pour le secteur privé est prévu au cours des deux prochaines années. Anthony Galliano, PDG de Cambodian Investment Management, a déclaré au Cambodia Daily que ce changement était nécessaire pour une main-d'œuvre mature : "...Les changements démographiques attendus du Cambodge imposeront un fardeau fiscal croissant à une main-d'œuvre en baisse pour soutenir les personnes âgées, entraînant une augmentation des taxes et des dettes plus élevées", a déclaré M. Galliano, «La mise en place d'un système de retraite obligatoire va considérablement atténuer ces risques».

Le développement planifié d'un système d'alerte précoce pour faire face aux chocs économiques externes est également cité dans le rapport. Dans le passé, l'utilisation du dollar américain par le Cambodge et sa dépendance à l'égard des fonds des donateurs ont atténué l'impact des crises économiques mondiales, mais cela change au fur et à mesure que le pays s'intègre davantage dans le marché économique mondial.

Le secteur de la micro-finance - qui était l'objectif d'un plafond de taux d'intérêt imposé par la NBC en mars - apparaît également dans le rapport, avec une nouvelle «stratégie nationale pour ce secteur qui devrait être adoptée d'ici 2019. D'autres propositions comprennent l'accélération de l'émission de titres fonciers pour la sécurité et la garantie de dettes, le développement d'un marché des produits de base et la mise en place d'une agence de protection du consommateur, et une chambre des tribunaux du Commerce. Le rapport prévoit également un plan pour que le ministère de l'Éducation élabore des programmes et cours de littératie financière dans les écoles publiques, ce qui pourrait aider à atténuer ce que le rapport décrit comme une «connaissance publique limitée» et des «malentendus» au sujet du secteur des organismes de micro-crédit.

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire