lundi, juin 05, 2017

Cambodge - Elections Communales : Derrière les chiffres...

Le Parti du peuple cambodgien vient de remporter 71% des 1 646 conseils communaux du pays lors des élections d'hier, selon des résultats non officiels publiés par Fresh News, un support en ligne dit proche du gouvernement. Il s'agit d'une baisse significative par rapport aux scores des élections de 2012 au cours desquels le CPP avait remporté 97% des conseils communaux, 1 592 des 1 632 communes. Les deux partis ayant ensuite formé le CNRP remportaient seulement 40 sièges, une misère par rapport à la performance d'hier. 

Comptage des bulletins dans un bureau de vote à Phnom Penh.
Le CNRP peut s'enorgueillir d'avoir remporté 482 sièges en 2017 mais, le chef de l'opposition Kem Sokha avait auparavant déclaré que le CNRP espérait gagner au moins 60% du vote populaire. Le porte-parole du parti, Yim Sovann, a déclaré lors d'une conférence de presse hier soir, que le parti d'opposition avait probablement perdu le vote populaire à l'échelle nationale avec 46% contre 51% au CPP. En effet, le mode de scrutin permet une répartition qui n'est pas forcément le reflet du résultat purement mathématique du décompte des voix. Avec 3 552 000 voix le CPP emporte environ 71% des sièges, avec 3 009 586 voix, le CNRP, aux alentours de 29%. Et cela permet à chacun des partis de donner sa propre vision du scrutin d'hier, chacun avançant évidemment une victoire.

Le CNRP annonçait hier une grande victoire lors d'une conférence de presse tenue au quartier général de l'opposition la nuit dernière après la sortie des résultats non officiels, ajoutant qu'il croyait que les résultats étaient de bon augure avant le vote de l'année prochaine : "...Cela signifie que nous gérerons environ 500 communes dans le mandat à venir. Ce sont de très grandes communes. Il existe un potentiel de croissance économique, et beaucoup de gens y vivent. Nous pouvons conclure qu'après les élections de 2018, le CNRP décidera de l'avenir du pays. Nous prévoyons 60% du vote à cette élection...", déclarait Yim Sovann.

"...Le CPP a gagné environ 71% des communes et le CNRP en a remporté environ 29%...", a déclaré Sok Eysan, porte-parole du CPP ayant choisi de comparer aussi les chiffres des votes populaires et non les gains communaux : ''... Le CPP a augmenté son vote populaire national par rapport aux élections nationales de 2013...Bien que le CPP ait perdu un certain nombre de communes, le nombre d'électeurs pour le parti a augmenté par rapport à 2013. Le CNRP a maintenant augmenté son nombre de communes, mais si on compare à 2013 (législatives), ce parti a perdu plus de 200 communes...". Le CPP l'avait emporté face au CNRP lors de l'élection nationale contestée de 2013, avec 48,8% du vote face aux 44,4% du CNRP, mais beaucoup dans l'opposition avaient plaidé - même s'ils visaient 60% - que le parti au pouvoir aurait plus de difficultés lors des élections locales.

S'il est de bonne guère de s’approprier de clamer victoire en argumentant sur telle ou telle performance, il ne faudrait pas occulter non plus la réalité du terrain. Pour la première fois de son histoire le tout jeune CNRP devra montrer son aptitude à gérer un grand nombre de communes. Quant au CPP, l'avenir montrera comment, peut-être, travailler ensemble. Une autre histoire.

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire