dimanche, juin 11, 2017

Cambodge - Arts - Chapei Dang Veng : Kong Nay, lauréat du Prix Fukuoka des Arts et de la Culture

Kong Nai, maître de Chapei Dang Veng vient de recevoir le Prix Fukuoka 2017 des Arts et de la Culture, une distinction accordée lors d'un des festivals inter-culturels les plus importants du Japon. L’ambassadeur japonais au Cambodge, Hidehisa Horinouchi, a immédiatement adressé un message de félicitations au maître Kong Nay, soulignant que cette récompense, bien méritée, était une excellente occasion pour le Chapei Dang Veng et sa longue tradition de se faire connaitre vers les autres pays d'Asie :  “...Cette année, lors du Festival KIZUNA, un événement d’échanges culturels Japon-Cambodge, j’ai eu la chance d’assister à une représentation de Chapei Dang Veng pour la première fois. Son rythme et ses paroles ont été salués par le public . J’ai été profondément touché par les paroles et je suis persuadé que cet art a encore du potentiel et de l'avenir...”, a déclaré l’ambassadeur japonais.

Kong Nai, maître de Chapei Dang Veng. Photographie fournie
Le Prix Fukuoka a été créé en 1990 par la ville japonaise de Fukuoka en vue de promouvoir les échanges culturels avec l'ensemble des pays asiatiques. Le Prix est attribué aux artistes asiatiques qui ont une carrière ou produit une oeuvre remarquables dans le domaine académique, artistique ou culturel, tels le défunt Cheng Phon, ancien ministre de la Culture et des Beaux-Arts qui a reçu le prix en 1997, et Ang Chouléan, ethnologue et érudit récompensé en 2011.

Né en 1944 dans un petit village de la province de Kampot, le maître Kong Nay a perdu la vue à l’âge de quatre ans en raison de la variole. A l’âge de 13 ans, il a commencé à apprendre à jouer du Chapei avec son oncle. Il a été promu Héros du patrimoine par le ministère cambodgien de la Culture et des Beaux-Arts. Le Chapei Dang Veng a été inscrit sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente par l'UNESCO le 30 novembre 2016.
Avec C. Nika

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire