mercredi, mai 17, 2017

Cambodge - Banque mondiale : Belle croissance prévue en 2017 - 2018

Portée principalement par les secteurs de la construction et du textile, la croissance économique du Cambodge reste forte et devrait atteindre 6,9% en 2017 et 2018, indique un nouveau rapport de la Banque mondiale.

Belle croissance prévue en 2017 - 2018
Alors que les perspectives demeurent favorables, il y a toutefois des signes de modération, en particulier dans le secteur de la construction, indique cette dernière mise à jour du rapport économique sur le Cambodge (Cambodia Economic Update) publié aujourd'hui. La mise à jour économique du Cambodge est un rapport semestriel qui fournit des informations récentes et des recommandations sur le développement macro-économique au Cambodge, à la fois sur le court et le moyen terme. 

Les exportations de vêtements se trouvent aujourd'hui confrontées à un cours du dollar américain peu favorable, à des coûts salariaux en hausse, et donc à la concurrence des pays voisins à bas salaires. La croissance des exportations de vêtements a donc légèrement faibli, passant de 8,4% en glissement annuel en 2016, contre 12,3% en 2015, souligne le rapport.  Pour renforcer la compétitivité des exportations, le rapport de la Banque mondiale met l'accent sur l'importance de rester compétitif grâce à l'amélioration de la productivité. 

Cependant, cette croissance sectorielle moins performante devrait être compensée par une reprise significative dans le secteur du tourisme, partiellement en raison des vols directs régionaux récemment ouverts, et un certains nombre d'initiatives et de mesures incitatives (visas) pour stimuler les arrivées. Le rapport indique également une belle expansion progressive du secteur agricole, qui devrait participer au maintien de la performance économique du royaume.

''...Il est encourageant de constater que la croissance économique du Cambodge continuera d'être forte dans les prochaines années, et que les indices de pauvreté continueront de baisser...À l'avenir, il est important de veiller à ce que le pays investisse dans les infrastructures publiques favorables à la croissance, tout en se concentrant sur le renforcement des compétences pour les secteurs futurs de développement. Il faut également améliorer sensiblement la prestation du secteur public...'', a déclaré Inguna Dobraja, du bureau de la Banque mondiale pour le Cambodge

Le rapport met également en évidence des domaines-clés qui devraient contribuer à préserver une forte croissance. Une priorité serait d'améliorer la qualité de l'éducation de base et de promouvoir les compétences professionnelles et techniques. La réduction des coûts d'énergie serait aussi un programme susceptible d'attirer de soutenir la concurrence dans le secteur manufacturier à forte valeur ajoutée. Enfin, il est suggéré des efforts accrus pour améliorer la gestion et la transparence des investissements publics afin qu'ils puissent se substituer à terme aux investissements financés par les pays partenaires. Rappelons que la Chine, le Japon et la Corée du Sud sont les principaux partenaires de financement du Cambodge pour les infrastructures.

Rien de très nouveau dans ce rapport concernant les statistiques et les recommandations, sinon que l'éclaircie économique du Cambodge qui dure depuis quelques années, devrait durer au moins jusqu'en 2018, de quoi largement rassurer les investisseurs.

Enregistrer un commentaire