mardi, mai 09, 2017

Cambodge - Afrique - Maintien de la Paix : Un casque Bleu Cambodgien tué dans une embuscade

Des rebelles de République centrafricaine ont monté une embuscade contre un convoi de forces de maintien de la paix des Nations Unies du Cambodge et du Maroc, tuant un soldat cambodgien et en blessant six autres, ont annoncé aujourd'hui les autorités cambodgiennes. Trois soldats cambodgiens et un marocain ont également été portés disparus après l'attaque surprise de lundi et ont peut-être été enlevés, ont indiqué les responsables.

Depuis 2006, le Cambodge a envoyé 4.459 soldats pour participer aux opérations de maintien de la paix de l’ONU au Soudan, au Soudan du Sud, en République centrafricaine, au Tchad, en Syrie, au Liban, au Mali et à Chypre.
Les Nations Unies ont lancé une mission de maintien de la paix dans le pays en 2014 et déployé plus de 12 000 soldats pour protéger les civils contre une violence sans précédent entre les factions chrétiennes et musulmanes. Au cours du weekend, quatre groupes d'aide internationale ont déclaré qu'ils retireraient temporairement leurs travailleurs de certaines régions du nord de la République centrafricaine en raison des attaques croissantes qui les visent. Les quatre ONG - Solidarités International, Intersos, l'aide d'église danoise et la mission de secours en mission - devaient déménager à la capitale, Bangui.

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a annoncé la nouvelle de l'attaque lors de l'inauguration d'un nouveau bâtiment dans la province de Tboung Khmom, au Cambodge. Il a rappelé que les Cambodgiens faisaient partie d'une unité d'ingénierie qui contribuait à la construction de routes, de ponts et d'autres infrastructures. Le soldat cambodgien assassiné était un capitaine, et son corps a été rapatrié dans son pays, a-t-il déclaré, ajoutant que le Cambodge avait  déployé au total 12 soldats cambodgiens dans ce pays d'Afrique ces derniers mois. Une opération de recherche pour les soldats disparus a été menée le même jour que l'attaque, a déclaré le Premier ministre, ajoutant qu’ils avaient peut-être fui l'embuscade ou se seraient fait kidnapper. Le Premier ministre a interpellé l’ONU pour participer activement à la recherche des Casques bleus disparus.

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire