mercredi, mars 01, 2017

Justice - Cambodge : Le meurtrier de Kem Ley maintient sa version...

Le travailleur migrant Oeut Ang a confessé, aujourd'hui devant le tribunal, avoir tué Kem Ley, un analyste politique assez populaire, en juillet dernier parce qu'il était furieux au sujet des 3000$ US que lui aurait emprunté Kem Ley : ''...J'ai tué Kem Ley parce qu'il m'a arnaqué...", a déclaré le suspect, qui s'est identifié devant la cour par son étrange surnom : "Chuob Samlab", dont la traduction pourrait être "rencontrer et tuer".

Oeut Ang dans les locaux de la police après son arrestation. Photographie fournie
Le version du tueur soulève toutefois quelques doutes chez la famille et les proches de Kem Ley qui penchent pour la thèse d'un assassinat politique. Après l'arrestation, la propre épouse du tueur avait déclarait à la presse locale qu'ils vivaient très humblement, et que son mari ne pouvait pas avoir prêté à Kem Ley une telle somme... Les parents de Kem Ley ont avancé de leur coté que le commentateur vivait simplement et n'avait jamais rencontré le suspect. Les autorités cambodgiennes quant à elles nient toute implication et viennent de démontrer récemment que de telles accusations ne pouvaient être publiées sans représailles judiciaires. L'arrestation très récente d'un autre analyste, Kim Sok, qui avançait aussi cette hypothèse sur Radio Free Asia, en citant  nommément des responsables politiques, en est l'exemple. 

Toutefois, quelque soient les versions qui ont été avancées et qui courent toujours après ce drame, la confession du tueur aujourd'hui  et son arrestation quelques instants après le meurtre avec l'arme du crime ne devraient pas laisser planer de doute quant à son futur judiciaire proche.


Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire