samedi, mars 11, 2017

Cambodge - Solidarité : La terrible histoire de Soth Rey et l'incroyable générosité des artistes

L'histoire de Soth Rey, jeune fille de Siem Reap à peine âgée de 18 ans, et dont le visage est dévoré par une nécrose, a fait le tour des réseaux sociaux et suscité beaucoup d'émotions, des initiatives nobles mais aussi, et malheureusement, des entreprises de vautours. Parmi les initiatives admirables, heureusement, Yulia Khouri, une Canadienne résidant à Phom Penh, a fait montre d'un cœur et d'une détermination pour sauver la jeune fille qui forcent l'admiration et le respect.

Soth Rey, jeune fille de Siem Reap à peine âgée de 18 ans, et dont le visage est attaqué par une nécrose
Soth Rey, jeune fille de Siem Reap à peine âgée de 18 ans, et dont le visage est attaqué par une nécrose
L'histoire:
En décembre 2016, Soth Rey travaille dans un salon de massage pour soutenir sa famille et ses trois jeunes frères et sœurs, dans un quartier du nord-ouest de Siem Reap. Atteinte d'une infection des sinus, la jeune fille se rend chez un docteur qui la renvoie chez elle en ne diagnostiquant qu'une simple grippe. Quelques semaines après, Soth Rey développe une infection sévère au même endroit, et le docteur décide de lui arracher quelques dents, celles-ci étant, selon lui, le foyer d'infection. Alors que l'infection s'aggrave, elle décide alors de se rendre chez un guérisseur qui crache et souffle sur la plaie régulièrement pendant un mois. Sur ce dernier point, d'autres versions ont vu le jour récemment, la jeune fille vivrait dans un environnement avec une hygiène déplorable et c'est, selon certaines sources, cet environnement qui serait à l'origine de cette aggravation spectaculaire de l'état de la jeune fille. Ensuite, l'infection persiste et, une nécrose, forme assez rare de dégénérescence cellulaire rapide, apparaît et dévore le visage de la jeune fille dont la moitié est atteinte jusqu'à l'os. La jeune fille souffre, perd du poids, ne peut plus se nourrir. La famille décide enfin de l'emmener à Phnom Penh mais n'a pas les moyens de payer un traitement. La jeune fille est non seulement en partie défigurée  mais aussi dans un état entre la vie et la mort, le manque de soins et l'impossibilité de se nourrir ont favorisé le déclenchement d'une pneumonie doublée d'une septicémie.

 Soth Rey à l'hopital en compagnie de Yula Khouri
 Soth Rey à l'hopital en compagnie de Yula Khouri
Générosité
La Canadienne Yulia Khouri, alors alertée par un ami qui fait circuler la terrible photo du visage de Soth Rey dévoré par la maladie sur les réseaux sociaux, décide de porter secours à la jeune fille et de remuer ciel et terre pour lui sauver la vie. Soth rey ne pèse plus que 38 kilos et les docteurs de l’hôpital universitaire de Sen Sok qui accueille la jeune fille réservent leur pronostic, arguant qu'ils n'ont jamais vu un cas aussi sévère de nécrose, et annoncent que la situation pourrait devenir encore plus dramatique à chaque instant. Yulia Khouri règle les premières factures, 350 $ par jour et communique incessamment par flashs vidéo, parfois avec les larmes aux yeux, sur l'évolution de la situation de la jeune fille. La Canadienne lance une campagne de financement participatif sur JustGiving, alerte ses amis, artistes, musiciens, photographes journalistes pour tenter de récolter plus de fonds. En effet, si les médecins parviennent à stabiliser l'état de la jeune file, il faudra de longs et coûteux mois de rééducation, et envisager également une reconstruction faciale opération difficile, longue et chère et peut-être pas envisageable à Phnom Penh. 

Vautours
Alors que la campagne de financement participatif démarre bien et que les artistes se mobilisent, quelques individus sans scrupules dupliquent alors le contenu et les argumentaires développés sur les réseaux sociaux, et sur le site de fundraising, et proposent leurs comptes personnels pour domicilier les donations. Le cas dramatique de la jeune Cambodgienne, pour lequel un élan plutôt émouvant et plein d'espoir se dessinait, se trouve exploité et piraté par des gens tristes, pathétiques, abjects, les mots manquent...il y a eu aussi quelques interrogations sur l'opportunité de ce sauvetage, d'autres qui tenteront de se faire valoir...

Soirée de charité pour Soth Rey. Photographie par Jérémie Montessuis
Solidarité des artistes
Mais ce coin d'ombre malsaine ne doit pas cacher le formidable élan des artistes du pays qui vont répondre à l'appel de Yulia Khouri. Un premier événement a lieu à la Chinese House ce vendredi et a permis de récolter un peu plus de trois mille dollars US. Les peintres ont offert leurs œuvres et les ont mises aux enchères, les musiciens sont venus jouer gratuitement et l'établissement a offert les locaux et a participé activement à la collecte. Le prochain événement, initié par l'équipe de Phillipe Javelle, sera un grand concert ''Music for Soth Rey''. Avec les performances d'une douzaine d'artistes locaux et expatriés, le concert aura lieu le dimanche 19 mars à partir de 16 heures, dans les locaux de The Mansion, tout près du FCC à Phnom Penh. L'entrée est à 10 dollars US. La totalité des recettes sera reversée, dans la plus grande transparence, pour les soins de la petite Soth Rey.


Pour ceux qui ne peuvent participer à ces événements, vous pouvez toujours participer à la campagne de financement participatif sur Just Giving ou contacter Yulia Khouri. A aujourd'hui, le montant de la collecte est à 64%, 9 663 livres sterling sur les 15 000 d'objectif..Encore un effort...


Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire