jeudi, mars 30, 2017

Cambodge - Santé : Beatocello, malade, démissionne de Kantha-Bopha

Le pédiatre et musicien Beat Richner, fondateur et directeur de l'Hôpital pour enfants Kantha Bopha, également conseiller du ministère de la Santé, a démissionné de son poste de directeur général pour des raisons de santé, indique un communiqué de presse de l'hôpital diffusé mardi. Le conseil d'administration de la Fondation Kantha Bopha à Zurich, a précisé que le Dr Richner était gravement malade, qu'il était actuellement traité dans un hôpital en Suisse.

Beat Richner aka Beatocello
Beat Richner aka Beatocello
  Beat Richner, aujourd'hui âgé de 70 ans sera provisoirement remplacé par le médecin Peter Studer, vice-président de la fondation. Peter Studer a soutenu l'action de Beat Richner dès le début de son engagement humanitaire au Cambodge, ce qui devrait assurer la continuité, souligne la fondation. La fondation et le médecin avaient déjà élaboré une stratégie il y a quelques années pour faire face à l'éventualité du retrait de son directeur général. Beat Richner, reste toutefois difficilement remplaçable dans son rôle de récolteur de fonds, a indiqué la fondation basée à Zurich. Les hôpitaux Kantha-Bopha sont aujourd'hui autonomes et ont annoncé être en mesure de poursuivre leurs activités de soins auprés des enfants. Sur les 2500 personnes qui travaillent dans ces établissements de soins gratuits pour les enfants, seuls deux d'entre elles sont des étrangers, Beat Richner et Denis Laurent, chef du laboratoire et de la logistique.

En 1992, Beat Richner avait fermé son cabinet à Zurich pour ouvrir à Phnom-Penh son premier hôpital pédiatrique Kantha-Bopha avec des dons provenant de Suisse. Plusieurs autres établissements, quatre autres hôpitaux et une maternité, avaient alors suivi., financés par de l'argent public et des dons. Pour récolter des fonds, Beat Richner devint alors ''Beatocello'' et donnait des concerts avec sa ''Blonde'', surnom qu'il avait donné à son violoncelle. Au début de 2015, le gouvernement avait déclaré les hôpitaux Kanta-Bopha comme des modèles pour le système de santé cambodgien. En mars 2016, le Dr Richner avait été nommé conseiller spécial du ministère de la Santé avec un statut équivalent à celui de secrétaire d'état. Au cours des 24 dernières années, les hôpitaux de Kantha Bopha ont traité 14 837 471 enfants. Le ministre de la Santé, Mam Bun Heng, a déclaré hier à journal local qu'il considérait le Dr Richner comme un dieu, ayant sauvé des millions de vies cambodgiennes. Connu pour sa générosité, son engagement, mais aussi son franc-parler, il est l'un des rares étrangers à pouvoir se permettre publiquement des critiques sur le système de santé au Cambodge, le Dr Richner est unanimement respecté pour l'immense travail accompli dans le royaume pour la santé des enfants issus de milieux défavorisés.


Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire