mercredi, février 01, 2017

Plainte contre Sam Rainsy - Premier ministre : Je ne plaisante pas, je vais demander un million de dollars

NDLR : Si l'escalade dans les conflits liés à la politique est toujours à regretter, le cas Rainsy devient pratiquement un cas d'école. En effet, jamais un leader de l'opposition n'a eu à faire face à autant de plaintes quasi-simultanées, à ne pouvoir entrer dans le pays sans risque de se faire arrêter, et donc sans possibilité de se défendre sauf par l'intermédiaire de son avocat. L'affrontement juridique est donc aussi intéressant car la loi permet au plaignant d'obtenir une saisie conservatoire, qui consiste à une immobilisation des biens et non à une saisie pure, avant même le verdict et, la décision étant à la discrétion du juge, il est probable que le plaignant, en l’occurrence le premier ministre obtienne cette mesure provisoire. Pour obtenir une main levée de la saisie, il faudrait alors que Rainsy, ou plutôt son avocat justifie d'irrégularités dans la procédure ou qu'il démontre qu'elle est abusive...à suivre donc

Lors de la récente session extraordinaire de l’Assemblée Nationale, Samdech Techo Hun Sèn a déclaré qu’après la proclamation du verdict final contre le leader de l’opposition dans l'affaire de diffamation qui les oppose, son avocat demanderait au tribunal de geler les propriétés de Sam Rainsy au Cambodge.

 Premier ministre : Je ne plaisante pas, je vais demander un million de dollars
 Premier ministre : Je ne plaisante pas, je vais demander un million de dollars
Selon le premier ministre, ces propriétés comprennent le siège du CNRP qui a été enregistré sous son nom et un certain nombre de terrains dans la province de Preah Sihanouk. ''...Cette fois-ci, j’accepte l’indemnisation ! Pas seulement 100 riels comme dans le cas de Mme Thak Lany (sénatrice du Parti de l’opposition qui a été condamnée par contumace à 18 mois de prison et à une amende de 8 millions de riels, soit environ 2.000 dollars américains, mais n'a payé que 100 riels comme indemnisation symbolique à Hun Sèn ), a-t-il souligné.''... Je ne plaisante pas, je vais demander un million de dollars. Je ne vais pas retirer cette plainte..., a déclaré Samdech Techo Hun Sèn, ajoutant qu’il utilisera cette somme pour construire des maisons pour les handicapés.

Il y a actuellement sept différentes plaintes contre Sam Rainsy entre 2016 et 2017, dont une pour incitation liée à l’assassinat de Kem Ley et six autres qui sont des cas de diffamation à l'initiative du président de l’AN, Samdech Akka Moha Ponhea Chakrei Héng Samrin ; du Premier ministre Samdech Techo Hun Sèn ; du vice-Premier ministre Hor Namhong ; du ministre délégué auprès du Premier ministre, Som Soeun ; et de Mlle Thy Sovantha, une militante sociale.
Par C. Nika - AKP Phnom Penh, 1er février 2017 –


Pays/territoire : Phnom Penh, Cambodia
Enregistrer un commentaire