mardi, février 14, 2017

Gouvernement : Un pas vers la modification de la loi sur les partis

Les membres du parti au pouvoir au sein du Comité permanent de l'Assemblée nationale, ont approuvé hier plusieurs amendements proposés à la loi sur les partis politiques, malgré les demandes de délai de la part de l'opposition. Le projet de loi modifie 27 articles et en ajoute cinq nouveaux, traitant des sanctions qui peuvent être imposées aux partis politiques. Le projet de loi sera maintenant examiné et étudié par la commission de la législation et la justice au sein de l'Assemblée nationale, ainsi que des ministères de l'intérieur, de la défense et de la fonction publique.

Le Comité permanent de l'Assemblée nationale. Photographie AKP
Chheang Vun, porte-parole du CPP, a déclaré que l'amendement était important et qu'il était urgent de mettre à jour la loi existante sur les partis politiques adoptée en 1997. L'amendement interdit à toute personne reconnue coupable de se présenter comme candidat aux élections, interdit les manifestations après les élections et autorise la dissolution de partis politiques qui «agissent illégalement», dans un effort pour empêcher les insurrections, a déclaré M. Vun. Il y a actuellement 71 partis politiques inscrits au ministère de l'Intérieur, mais seulement 45 ont été en mesure de répondre aux exigences du gouvernement pour les organisations politiques.L'amendement a été demandé par 60 membres du RPC et a été initié par le Premier ministre Hun Sen, qui a dit son intention était d'interdire les politiciens qui ont commis des crimes de servir comme chefs de parti ou chefs adjoints.

Les membres de l'opposition ont boycotté hier la séance plénière de l'AN, affirmant que leurs tentatives de modifier la loi pour l'amélioration de la nation ont été ignorées.

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire