jeudi, février 09, 2017

Cuisine : Au bon poisson fumé de Samrong Ya

Les habitants de la commune de Samrong Ya, dans le district de Puok, dans la province de Siem Reap, fabriquent à présent du poisson fumé (treï cha'eu). Selon Mme Prin Samban, une villageoise qui prépare du poisson fumé, une vingtaine de familles de la commune de Samrong Ya ont aussi, et récemment, choisi cette activité en appoint à leurs revenus de riziculteurs, ce qui leur évite donc de partir vers la capitale pour chercher du travail, comme le faisaient beaucoup de jeunes auparavant. Photographies par Hang Seak - AKP

Préparation du poisson fumé à Samrong Ya
Préparation du poisson fumé à Samrong Ya
Fumer le poisson est une méthode est utilisée les Khmers depuis des siècles. Le poisson fumé du Cambodge est délicieux et constitue un ingrédient très utilisé pour d'autres plats.

Préparation du poisson fumé à Samrong Ya
Préparation du poisson fumé à Samrong Ya
A l'aide d'une brochette les femmes disposent les poissons assez prés pour qu'ils restent collés lors du fumage. Ils sont placés ensuite à une distance raisonnable de la source de chaleur pour que la cuisson soit la plus lente possible. Dès qu'ils sont complètement déshydratés les poissons sont retirés du fumoir artisanal.

Préparation du poisson fumé à Samrong Ya
Préparation du poisson fumé à Samrong Ya
A la différence des préparations de type saumure ou salaison, les poissons destinés à la fumure ne sont pas décapités. Ils sont seulement vidés et écaillés. Les poissons sont d'abord exposés au soleil avant de passer dans le fumoir. Le combustible utilisé pour cet appareil artisanal est soit du charbon de bois, soit de la balle de paddy, soit, plus rarement, du coprah.

Préparation du poisson fumé à Samrong Ya
Préparation du poisson fumé à Samrong Ya


Pays/territoire : Krong Siem Reap, Cambodia
Enregistrer un commentaire