dimanche, février 05, 2017

Cuisine - Cambodge : Sauté de liserons d’eau aux abats de cailles

Lorsque les Cambodgiens partent en excursion le week-end et déjeunent sur les aires de restauration campagnarde généralement aménagées à proximité des sites touristiques, ils aiment souvent commander un poulet rôti, et le faire accompagner d’un sauté de liserons d’eau agrémenté des abats de la volaille. C’est sur ce même principe que notre cuisinière cambodgienne a préparé pour mon déjeuner un sauté de liserons d’eau agrémenté des abats (cœur, foie, gésiers et œufs en gestation) des trois cailles dont je m’étais délecté la veille. Comme la quantité formée par les abats était trop peu importante, elle avait également pris le soin de réserver une caille entière, qu’elle a débitée en morceaux assez petits, sautés en même temps que les abats. Une fois les abats cuits et assaisonnés avec de la sauce d’huître et de jolis piments rouges (mais assez doux), elle a fait revenir avec les chairs les tronçons de liserons d’eau. Au total, le plat produit était de saveur plutôt sucrée, à cause de la sauce d’huître, et les liserons d’eau avaient conservé leur croquant ; les piments venaient compléter agréablement la palette des saveurs. Seule petit ombre à ce tableau idyllique : si la caille ajoutée en complément avait été désossée, la dégustation aurait été parfaite…

Voici ce plat de liserons d’eau sautés aux abats de cailles, consommé avec avidité par votre serviteur avec un accompagnement de riz blanc, parfait pour l’occasion :

Sauté de liserons d’eau aux abats de cailles 
Par et avec l'aimable autorisation de Pascalkh - Sinogastronomie

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire