mercredi, février 22, 2017

Cambodge - Malnutrition : Num Trey pour lutter contre la malnutrition dans le royaume

Le gouvernement royal du Cambodge, en collaboration avec l'UNICEF et d'autres ONG, vient de présenter au public la gamme Num Trey, de nouveaux produits alimentaires à base de poisson, destinés en particulier aux enfants. Num Trey a été conçu en utilisant des ingrédients disponibles localement, grâce une collaboration entre le ''Cambodian Department of Fisheries Post-harvest Technologies and Quality Control'' (DFPTQ), un département de l'administration des pêcheries, de l'UNICEF et de l'Institut de Recherche pour le Développement. Num Trey est produit par Vissot Co.Ltd, une société certifiée par le ministère de la Santé pour fabriquer des produits alimentaires enrichis en micronutriments d'origine locale.

Un des produits de la gamme Num Trey . Num Trey , sous la forme d'un biscuit sec qui le rend plus attrayant et plus appétissant pour les enfants. De la poudre de noix de coco est ajoutée pour améliorer l'odeur et le goût.
Mme Debora Comini, Représentante de l'UNICEF au Cambodge, s'est félicitée de l'apparition ce nouveau produit : ''...Une bonne nutrition au début de la vie d'un enfant depuis la conception jusqu'à l'âge de deux ans établit une base solide pour une croissance saine et un développement physique et intellectuel satisfaisant. L'amélioration de la nutrition chez les enfants présente des avantages, non seulement pour les enfants eux-mêmes, mais pour l'ensemble de la société...'', a-t-elle déclaré.

''...C'est un soutien important pour la lutte contre la malnutrition dans de nombreux hôpitaux à travers le pays. Sur cinq ans, l'achat de produits thérapeutiques peut représenter une part importante des coûts de traitement de la malnutrition aiguë, et il est essentiel de trouver une solution locale et plus accessible pour traiter ces enfants...'', a déclaré S.E. le Professeur Eng Hout, Secrétaire d'Etat au Ministère de la Santé.

La malnutrition au Cambodge affecte de façon disproportionnée les familles défavorisées et marginalisées, a souligné S.E. le Professeur Eng Hout, précisant que les enfants des familles les plus pauvres sont quatre fois moins susceptibles de recevoir un régime alimentaire minimum acceptable que les enfants des familles les plus riches. Et, les enfants vivant dans les zones rurales sont deux fois plus vulnérables que ceux des zones urbaines . La malnutrition chez les enfants est toujours un problème au Cambodge, avec 32% des enfants de moins de cinq ans en retard de croissance et 10% de personnes souffrant de malnutrition aiguë; La malnutrition entraîne annuellement environ 4 500 décès d'enfants, ce qui représente environ un tiers de la mortalité infantile
Avec Khan Sophirom



Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire