mardi, janvier 17, 2017

Le Cambodge annule les exercices militaires avec les USA

Bien que les préparatifs pour les manœuvres militaires conjointes avec les États-Unis, ''Angkor Sentinel'' aient déjà démarré, les autorités cambodgiennes viennent de changer d'avis en décidant de suspendre sans délai les opérations. Certains y ont déjà vu l’œil de Pékin mais les autorités cambodgiennes ont aussitôt démenti une quelconque influence chinoise, argumentant d'un besoin de disponibilité des troupes pour la campagne anti-drogue en cours et les échéances électorales à venir.

Angkor Sentinel 2016. Photographie - Ambassade des USA à Phnom Penh
Angkor Sentinel 2016. Photographie - Ambassade des USA à Phnom Penh
Comme l'indique le porte-parole du ministère cambodgien de la Défense, le général Chhum Socheath, cité par l'AP, les forces armées du pays ne pourront pas participer aux manœuvres annuelles baptisées ''Angkor Sentinel'' en raison de deux événements importants. Il s'agit notamment des élections locales fixées au mois de juin et d'une campagne d'envergure de lutte contre la drogue, qui se déroule actuellement dans le pays pour une durée de six mois. Après les élections locales prévues en juin, les législatives se tiendront en 2018, un défi important pour le premier ministre cambodgien Hun Sen et le parti au pouvoir. Le représentant de l'ambassade américaine à Phnom Penh, Jay Raman, a confirmé l'annulation des exercices militaires en 2017 et 2018, soulignant que cela n'aurait aucune influence sur d'autres aspects de la coopération militaire entre les deux pays : ''...Les exercices militaires conjoints sont bénéfiques pour les deux pays car ils améliorent notre capacité de travailler ensemble pour combattre la piraterie maritime, protéger le commerce et les voies de navigation, neutraliser les terroristes et fournir une aide humanitaire lors des catastrophes naturelles, les États-Unis chercheront des moyens supplémentaires de coopérer dans ces domaines...'', a affirmé M. Raman.

Angkor Sentinel 2016. Photographie - Ambassade des USA à Phnom Penh
Angkor Sentinel 2016. Photographie - Ambassade des USA à Phnom Penh
De son coté, Chhum Socheath, expliquait que les forces cambodgiennes coopéraient avec tous les pays amis, y compris les États-Unis, la Chine, la Russie et le Vietnam, pays où ils envoient régulièrement leurs hommes pour la formation militaire. Les exercices militaires de 2016, les septièmes d'affilée, étaient axés sur les opérations humanitaires et de maintien de la paix. En décembre dernier, le Cambodge avait accueilli les manœuvres conjointes « Dragon d'Or » avec les troupes chinoises. L'événement était similaire en termes d'ampleur et d'objectifs aux exercices Angkor Sentinel.
Cambodge Mag avec l'Agence France-Presse et l'Associated Press






Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire