mercredi, janvier 04, 2017

Galette des Rois à Phnom Penh et Siem Reap

La galette des Rois est une galette traditionnellement vendue et consommée en France, Suisse et Belgique à l'occasion de l’Épiphanie, fête chrétienne qui célèbre la visite des rois mages à l'enfant Jésus. La tradition de la galette, bien peu asiatique, se fêtera à partir de ce vendredi 6 janvier 2017. Et, quelques expatriés pourraient se demander comment trouver des galettes bien à la Française en dehors des grandes boulangeries et restaurants habituels. Mais, cette année, l'enseigne Blue Pumpkin, spécialisée dans la boulangerie-pâtisserie française, à Phnom Penh et Siem Reap, se propose d'égayer votre dimanche de roi en proposant la fameuse galette à la vente dans la totalité de ses salons de thé et restaurants.

.
Épiphanie : définition
Le terme a une signification bien précise puisqu'il renvoie à la compréhension soudaine d'un phénomène ou de l'essence de quelque chose. Une épiphanie est donc une révélation, une prise de conscience soudaine. Dans son acception religieuse, elle renvoie à la manifestation de Jésus aux Mages.

Les origines de l’Épiphanie
L’Épiphanie est le résultat d'une longue tradition remontant très loin avant la naissance de Jésus et résultant d'un mélange de traditions païennes et chrétiennes. A l'origine, il s'agissait de fêter le dieu Dionysos, dieu de la vigne, du vin, mais aussi de la fête et des excès dans la mythologie grecque, Dionysos est intimement lié aux saisons et donc aux cycles de la végétation. La fête donnée en son honneur au milieu de l'hiver, et concomitante avec le solstice d'hiver, symboliserait sa résurrection, le retour de la lumière et donc la renaissance de cette végétation.

Galette des rois
Galette des rois

Épiphanie : l'histoire de la galette des rois
Il faut remonter au XIIIe ou au XIVe siècle pour retrouver les premières traces du partage d'une galette lors de l'Epiphanie. Une galette, partagée en autant de portions que de convives plus une : la "part du pauvre", c'est-à-dire destinée au premier pauvre qui se présentait. On parle d'abord d'un gâteau doré et de forme ronde, une description qui peut rappeler le soleil et donc le culte des Saturnales. Pendant ces festivités de sept jours, les excès étaient permis et il était d'usage d'offrir des gâteaux à son entourage. Une tradition qui, au Moyen-Age, est devenue celle du "gâteau des rois". 

Quant à la fève, elle aurait précédé la galette puisqu'elle date elle aussi de l'empire romain. Il était d'usage en effet dans la Rome antique de tirer au sort le roi d'un festin grâce à un jeton noir ou blanc. Il est aussi dit qu'un roi était désigné par ce biais parmi les soldats d'une garnison ou dans une famille lors des Saturnales et qu'il pouvait ainsi, pendant une journée, réaliser tous ses désirs et commander tout ce qu'il lui plaisait. 

Enfin, la tradition d'envoyer le plus jeune des convives sous la table pour désigner à qui revient chaque morceau de la galette serait arrivée à la même époque. Lors des Saturnales toujours, le maître de maison demandait en effet au plus jeune de la famille, censé être le plus innocent, de désigner à quel convive il doit distribuer la part qu'il tient en main. L'enfant est généralement surnommé Phébé (pour "Phœbus" ou "Apollon"), en référence à un oracle d'Apollon.

Galette des rois : frangipane ou brioche ?
De nos jours, la galette composée de pâte feuilletée et de frangipane semble s'être imposée dans l'imaginaire. Mais l'authentique galette des rois est-elle la frangipane, la briochée ou le gâteau aux fruits confits ? A l'origine, les galettes des rois étaient de simples pains dans lesquels un haricot était utilisé en guise de fève. Mais progressivement, plusieurs régions ont ajouté à cette galette de pain sa spécificité. La brioche, encore en usage dans de nombreuses régions, notamment dans le sud de la France, serait donc la forme la plus traditionnelle de la galette des rois, puisqu'elle est la plus proche d'une boule de pain. Dans le Nord, mais aussi en Provence et dans le Languedoc, elle est devenue le "gâteau des rois", recouverte de sucre et de fruits confits. La frangipane quant à elle serait née au XVIIe siècle sous l'impulsion d'Anne d'Autriche et de son fils Louis XIV. La galette feuilletée serait ainsi née à Paris à tel point qu'elle sera un temps surnommée "la parisienne".


Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire