jeudi, janvier 12, 2017

Environnement - Mékong : Naissance de dix dauphins d’eau douce en 2016

la directrice du WWF-Cambodge, Chhith Sam Ath, a affirmé que dix dauphins d’eau douce (Orcaella brevirostris) étaient nés l’année dernière, dans le Mékong, dans les provinces de Kratié et de Stung Trèng. Ce nombre s’ajoute aux 80 dauphins adultes enregistrés - estimés actuellement. Alors que la découverte est une bonne nouvelle pour cette espèce menacée d'extinction, les écologistes avertissent que l'espèce est toujours sous la pression de la pêche et la destruction de son habitat - en particulier en raison du boom de la construction de barrages sur le Mékong.

Dauphin d'eau douce du Mékong. AFP  / Gerry Ryan / WWF-Cambodia
Selon WWF-Cambodge, sept nouveaux-nés ont été repérés dans la province de Kratie et trois ont été aperçus dans la province de Stung Treng. Alors que cette découverte donne aux écologistes quelque espoir pour l'espèce, les corps de six dauphins ont malheureusement été découverts en 2016. La pêche illégale et la perte d'habitat causée par la construction des barrages hydroélectriques, l'exploitation minière et le déboisement sont parmi les principales menaces à la survie de l'espèce. Le dauphin peut faire un retour significatif au Cambodge, mais le WWF affirme que l'espèce est fonctionnellement éteinte au Laos où les filets maillants sont légaux.

Alors que la découverte des nouveaux dauphins est encourageante, la directrice du WWF-Cambodge, Chhith Sam Ath, a déclaré qu'ils avaient encore plus besoin de protection. "...Le WWF-Cambodge continuera à relever les défis de la conservation des dauphins du Mékong avec un espoir et une énergie renouvelés...", a déclaré Chhith Sam Ath

Les résidents de la communauté environnementale de Preah Rumkel mettent en cause la construction du barrage Don Sahong de 260 mégawatts le long du Mékong, dans le sud du Laos. Le site du barrage se trouve à moins d'un mille de la frontière cambodgienne et serait, selon eux, responsables de la dégradation de l'habitat des dauphins d'eau douce. Le 23 novembre dernier, lors d'une réunion à Siem Reap avec des dirigeants du Laos et du Vietnam au sujet du développement dans la région du Triangle d'Or, le Premier Ministre Hun Sen avait déclaré que des études de faisabilité avaient été menées et que le projet du barrage n'aurait aucun impact sur l'hydrologie et les migrations de poissons. Ek Chamroeun, coordinateur de l'Équipe de la Coalition pour l'action dans le secteur de la pêche (FACT), un groupe d'ONG qui défendent les questions relatives aux pêches et surveillent les réformes politiques, a, quant à lui, décrit ce projet Don Sahong comme une catastrophe pour la sécurité alimentaire.
Avec l'aimable autorisation de RFA



Pays/territoire : Kratié Province, Cambodia
Enregistrer un commentaire