mardi, janvier 17, 2017

Asie : Explosion du volume de déchets électroniques

Le volume des déchets électroniques dans le sud et l’est de l’Asie a augmenté de 63 % en cinq ans et la tendance n’est pas du tout à la baisse. Les principaux facteurs de cette explosion sont l’augmentation des appareils électroniques, leur faible durée de vie et l’augmentation des consommateurs.

Un nouveau rapport analyse l’augmentation des déchets électroniques dans douze pays en Asie avec le Cambodge, la Chine, Hong-Kong, l’Indonésie, le Japon, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Corée du Sud, Taiwan, la Thaïlande et le Vietnam. Le rapport mentionne que les déchets électroniques ont atteint les 12,3 millions de tonnes annuels. La Chine a doublé ses déchets électroniques en cinq ans passant à 6,7 millions de tonnes. Les déchets électroniques par habitant dans la région étaient d’environ 10 kg en 2015 avec la plus grande quantité qui se trouve à Hong-Kong avec 21,7 kg suivis par Singapour avec 19,95 kg et la Chine avec 19,13 kg. Il y a de grandes différences entre les pays et le ratio par habitant avec le Cambodge et ses 1,10 kg par habitant, le Vietnam et ses 1,34 kg et les Philippines avec ses 1,35 kg qui sont les contributeurs les plus faibles.

déchets électroniques
Déchets électroniques
Le Japon, la Corée du Sud et Taiwan ont fait d’énormes efforts pour gérer les déchets électroniques depuis les années 1990. En revanche, Hong Kong et Singapour manquent cruellement d’infrastructures spécialisées et les gouvernements préfèrent traiter avec des entreprises privées. La Chine, les Philippines, la Malaisie et le Vietnam ont récemment adopté des législations sur les déchets électroniques. Le Cambodge, l’Indonésie et la Thaïlande ne possèdent pas de loi dans ce domaine, mais leur secteur informel est suffisamment efficace pour recycler les déchets électroniques.

L’Asie est le plus grand consommateur de produits électroniques. Dans son ensemble, elle génère le plus grand volume de déchets électroniques. Mais si on regarde le volume de déchets électroniques par habitant, alors les Européens et les Américains sont les plus grands producteurs de déchets électroniques. Si un Asiatique produit en moyenne 3,7 kg, alors un Américain ou un Européen produit environ 15,6 kg par habitant. Dans le cas de la Chine, les infrastructures existantes posent également des problèmes. En 2008, une étude mentionnait la présence de métaux lourds avec des taux supérieurs à la normal dans un centre de traitement des déchets électroniques et la contamination de ces métaux lourds sur le riz. 
Jacqueline Charpentier



Pays/territoire : Asia
Enregistrer un commentaire