jeudi, janvier 12, 2017

Aquaculture - Sihanoukville : Du mérou d'élevage pour les restaurants de la côte

Le Conseil du développement pour le Cambodge vient de recevoir la proposition officielle de la société Vitamar destinée à la création de la première ferme piscicole à grande échelle du pays. La ferme serait destinée à l'élevage de mérou, de basses et d'autres espèces, principalement destinées à approvisionner les restaurants des régions côtières.

Epinephelus marginatus (Gabiniere), Photographie par albert kok (cc)
Epinephelus marginatus (Gabiniere), Photographie par albert kok (cc)
Hav Viseth, directeur du département de l'aquaculture au ministère de l'Agriculture, a souligné que le conseil consultera les autorités de Sihanoukville sur les effets possibles sur les pêches locales et les impacts sur le milieu marin avant de prendre une décision finale. Pour sa part, Ing Try, directeur du département des pêches au ministère, a souligné que l'aquaculture était la solution à la demande croissante de nourriture le long de la côte, d'autant plus que les stocks de poissons naturels diminuent largement.

Selon la presse locale, le projet proposé par la société norvégienne Vitamar, et estimé à 24 millions de dollars US, vise à créer une base côtière et un site d'éclosion dans la province de Preah Sihanouk au cours des huit prochaines années, et à former 200 locaux aux techniques de l'aquaculture et de la pisciculture. Vitamar a refusé de confirmer le montant de l' investissement. Lors d'une conférence sur le développement côtier tenue le mois dernier, Ing Try a souligné que le développement de l'aquaculture commerciale était une étape essentielle pour répondre à la demande croissante de poissons pour les touristes, d'autant que la province ambitionne d'attirer deux millions de visiteurs par an à partir de 2020. Bien que M. Viseth ait exprimé sa confiance en l'expertise de Vitamar et déclaré être certain qu'il n'y aurait aucune inquiétude concernant les impacts environnementaux du projet, le ministre de l'Environnement, Say Sam Al, a confié que l'approbation pourrait prendre beaucoup de temps : "...Nous n'avons pas pris de décision. Nous n'avons pas encore de politique en matière d'aquaculture marine...", a-t-il expliqué.


Pays/territoire : Krong Preah Sihanouk, Cambodia
Enregistrer un commentaire