mardi, janvier 24, 2017

2016 : Année difficile pour les pêcheries du royaume

Bien que les rendements aient augmenté par rapport à 2015, atteignant 70 200 tonnes métriques (+ 19 600 tonnes) pour les pêcheries intérieures et 10 525 tonnes métriques pour les pêches marines (+ 425 tonnes), Le total des exportations des produits de la pêche a diminué en 2016, provoquant une chute des revenus du secteur de la pêche de près de 50%.

2016 : Année difficile pour les pêcheries du royaume. Photographie Worldfish (cc)
Un récent rapport du ministère de l'Agriculture montre que les revenus du secteur de la pêche en 2016 étaient seulement de 565.284 $, soit une baisse spectaculaire de 465,000 $ en comparaison avec 2015. En 2015, les exportations totales de poissons du Cambodge étaient évalués à un peu plus de un million de dollars US, soit une augmentation de 116 pour cent par rapport à 2014 . En 2015, Le total des exportations de poisson frais était de 9100 tonnes et l'exportation de produits dérivés tels pra hok, saumures et autres était de 5200 tonnes, soit une diminution respective de 1.400 tonnes et 300 tonnes, indique le rapport. Les poissons d'eau douce du Cambodge sont en grande majorité exportés vers Singapour, la Malaisie et la Chine tandis que les produits des pêches côtières sont principalement exportés vers la Thaïlande et le Vietnam.

Préparation de poisson pour les marchés du pays. Photographie Worldfish (cc)
Hong Hy, directeur de l'administration et de la législation du département des pêcheries, a justifié ces chiffres en indiquant que la forte demande locale de poisson frais avait sensiblement réduit la quantité de produits de la pêche disponible à l'export, ajoutant que les rendements élevés de poissons contribueraient à réduire les importations de poisson depuis les pays voisins. Hong Hy a également déclaré à la presse locale que les rendements seraient bien meilleurs une fois la pêche illégale enrayée. Cependant  : ''...des catastrophes naturelles causées par les changements climatiques posent la plus grande menace pour le secteur de la pêche du pays. Le facteur humain peut aussi être mis en question, mais les facteurs naturels sont un autre problème. Lorsque le niveau des lacs et des rivières sont très bas, les poissons ne peuvent pas atteindre les zones de mangroves pour se nourrir et se reproduire, et cela a une incidence sur les rendements...et sur la taille des poissons...en 2016, il y avait bein trop de poissons de petites tailles et cela n'est pas bon pour l'export...'', a-t-il ajouté. 

 



Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire