dimanche, décembre 04, 2016

Politique : Kem Sokha, grâce royale et remerciements

Sa Majesté Norodom Sihamoni, Roi du Cambodge, a signé ce vendredi un décret royal visant à accorder la grâce royale à Kem Sokha, président par intérim du Parti de sauvetage national du Cambodge (CNRP), parti d’opposition. Cette requête a pu aboutir suite à la demande du Premier ministre Samdech Techo Hun Sèn qui a reçu une lettre de Kem Sokha lui demandant d’envisager de proposer à Sa Majesté le Roi une grâce royale lui permettant d'effacer la peine de cinq mois de prison qui lui a été infligée en septembre dernier par le tribunal de Phnom Penh pour ne pas s'être présenté à la Cour de première instance de Phnom Penh, alors qu'il était cité à comparaître comme témoin pour répondre aux questions liées à une affaire de mœurs.

Kem Sokha, président par intérim du Parti de sauvetage national du Cambodge
Kem Sokha, président par intérim du Parti de sauvetage national du Cambodge
Yem Ponhearith , porte-parole de l'opposition a confirmé que la lettre, envoyée par Hun Sen au monarque, n'avait pas de connotation politique. ''...C'est le règlement d'un conflit politique de Khmer à Khmer...'', a-t-il déclaré à la presse. Yem Ponhearith a également indiqué que Kem Sokha et les cadres du parti continuaient à travailler dur avec les familles pour obtenir la libération des des autres membres du CNRP actuellement emprisonnés. Kem Sokha a aussi envoyé une lettre de remerciements à Hun Sen et au roi Sihamoni au sujet de la grâce qui lui a été accordée : ''...La décision du Premier Ministre est appropriée. Cela montre au Cambodgiens et au monde que nous, hommes politiques khmers, sommes prêts à pardonner. Cela montre aussi que nous sommes des croyants, des gens civilisés et des hommes respectueux de la sagesse bouddhiste...'', indique la missive de Sokha.

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire