mardi, décembre 06, 2016

Plume Aux Lecteurs : Louis Scotti, je me sens chez moi au Cambodge...

Cambodge Mag donne la plume à ses lecteurs sur le thème ''aimer le Cambodge'', le but étant de recueillir les impressions de ceux qui visitent régulièrement le Cambodge, qui y sont nés ou qui se sont installés durablement. Pour participer, il suffit de nous envoyer vos réponses (format Word ou message privé sur Facebook) à la liste des questions détaillée en fin de page et d'y joindre une photographie de vous. Aujourd'hui, rencontre avec Louis Scotti...

Vivez-vous au Cambodge, depuis quand ?
Je vis au Cambodge, à Siem Reap, depuis 3 ans mais j'y viens régulièrement depuis une dizaine d'années.

Comment êtes-vous arrivé au Cambodge ?
Je suis arrivé au Cambodge à l'occasion d'un voyage " tour de l'Asie" une sorte de voyage de remise en question à la suite d'une panique financière dans un pays d'Afrique suivi d'un décès de ce qu'on a l'habitude d'appeler un être cher. J'ai visité quatre pays pendant ce voyage et ensuite je revenais chaque année voir de nouveaux pays mais chaque année j'avais un passage au Cambodge où je me sentais bien, chez moi en quelque sorte.

Louis Scotti
Louis Scotti
Quelle est votre activité professionnelle ?
Je suis à la retraite et je m'occupe d'une association où je dirige un programme alimentaire ainsi que de diverses actions ponctuelles en fonction des demandes et des besoins en partenariat avec d'autres associations sur place.

Louis Scotti
Louis Scotti
Pour quelles raisons aimez-vous le Cambodge ?
J'aime le Cambodge pour la douceur de son climat pour la joie de vivre de ses habitants qui  est indéniable quelles que soient leurs difficultés de vie, pour le fait aussi bien sûr que le coût de la vie permet d'y passer une retraite  correcte  avec une pension qui, en France, me permettrait juste de survivre...ou peut-être juste parce que, lors de mon premier voyage, en posant le pied sur le sol cambodgien  je me suis senti chez moi.

Quels sont vos loisirs ?
Difficile de répondre à cette question  pour la bonne raison  que j'ai l'impression que ma vie est faite de loisirs : faire du vélo avec des gens que j'apprécie, boire un verre ou manger dans un restaurant avec les mêmes gens ou d'autres que j'apprécie tout autant, visiter ce pays, profiter de la plage et de la campagne.

Que souhaitez-vous pour l’avenir du pays ?
Ce que je souhaite pour ce pays  c'est qu'on arrive à trouver  des solutions  aux problèmes d'environnement , notamment  au traitement des ordures ménagères et, également que le plus grand nombre d'enfants ait accès à l'éducation.

Une anecdote à raconter ?
Devant aller visiter le Ratanakiri, j'avais demandé à un ami habitant sur place de me réserver un trajet Phnom Penh-Banlung. J'avais montré au chauffeur ma réservation d'hôtel. Arrivé sur place, Après avoir posé tout le monde Le chauffeur me fait signe de remonter. Et, après 45 minutes de route, il me dépose en pleine campagne devant une maison en me disant que c'était mon hôtel. Je n'avais pas pensé que le chauffeur ne lisais pas l'anglais J'ai donc appelé mon ami pour savoir où j'étais. Il n'a eu qu'à ouvrir sa porte puisque pour le chauffeur il était évident que j'allais chez la personne qui avait réservé mon transport et qui est un habitué de cette ligne...

Vous souhaitez participer ?

Envoyez vos réponses avec une ou plusieurs photos
Questions (cinq à dix lignes par réponse) :

Vivez-vous au Cambodge, depuis quand ? (Si vous ne vivez pas au Cambodge, y venez-vous souvent ?)
Comment êtes-vous arrivé(e) au Cambodge ?
Quelle est votre activité professionnelle?
Pour quelles raisons aimez-vous le Cambodge ?
Quels sont vos loisirs ?
Que souhaitez-vous pour l’avenir du pays (sujet apolitique) ?
Une anecdote à raconter ?

Pays/territoire : Krong Siem Reap, Cambodia
Enregistrer un commentaire