mardi, décembre 06, 2016

Phnom Penh : Peine confirmée pour trois étrangers lourdement condamnés en 2014

La cour d'appel du tribunal de Phnom Penh a confirmé mardi les peines d'emprisonnement d'une Française, d'une australienne et d'un Nigérian pour avoir tenté de passer de l'héroïne depuis le Cambodge vers l'Australie . Le juge Pol Sam Ouen a déclaré que les peines prononcées par le tribunal municipal de Phnom Penh en mai 2014 à l'époque contre la Française Charlene Savarino 19 ans, l'Australienne Ann Yoshe Taylor 41 ans, et le Nigérian Precious Chneme Nwoko, 23 ans étaient justifiées et conformes à la législation en matière de stupéfiants. Le tribunal de première instance avait condamné Savarino à 25 ans de prison, Taylor à 23 ans et Nwoko à 27 ans.

Precious Chneme Nwoko et Charlene Savarino
Precious Chneme Nwoko et Charlene Savarino
Savarino et Taylor ont été arrêtés en Septembre 2013 à l'aéroport international de Phnom Penh après que la police ait découvert 2,2 kg d'héroïne dans les bagages de Taylor alors qu'ils se préparaient à voyager ensemble vers l'Australie. Nwoko, le petit ami de Savarino, a été soupçonné d'avoir orchestré la contrebande. Khieu Vann, l'avocat de Taylor, a déclaré aux journalistes que la décision de la cour d'appel était une injustice et qu'il consulterait son client pour voir si elle voulait faire appel devant la Cour suprême. Ce n'est pas la première affaire mettant en cause un réseau de trafiquants utilisant des ''mules'' recrutées par des méthodes ''romantiques'' pour acheminer de la drogue vers l'Australie ou les USA depuis le royaume. A savoir que, si cela est le cas pour cette jeune Française, l'addition est plutôt très lourde.

Pays/territoire : Phnom Penh, Cambodia
Enregistrer un commentaire