dimanche, décembre 04, 2016

La Plume aux Lecteurs : Christian Mey, pourquoi j'aime le Cambodge

Cambodge Mag donne la plume à ses lecteurs sur le thème ''aimer le Cambodge'', le but étant de recueillir les impressions de ceux qui visitent régulièrement le Cambodge, qui y sont nés ou qui se sont installés durablement. Pour participer, il suffit de nous envoyer vos réponses (format Word ou message privé sur Facebook) à la liste des questions détaillée en fin de page et d'y joindre une photographie de vous. Aujourd'hui, rencontre avec Christian Mey...

Vivez-vous au Cambodge, depuis quand ? 
Pour me présenter en quelques phrases : je suis né en 1979 dans un camp de transit à la frontière thaïlandaise, près de Battambang, « Sochoeunn MEY LONG » de mon prénom cambodgien. Ma famille a fui le Cambodge pour être accueillie en tant que réfugiée politique en 1983 par la France : terre d'asile. Le Cambodge est la terre de mes ancêtres : il était une évidence et inconcevable de ne pas découvrir mes racines. J'ai eu le bonheur de pouvoir respirer, sentir, fouler ma terre natale en 2009 et 2012. « La goutte d'eau sait qu'elle appartient à l'océan, mais sait-elle qu'elle porte l'océan en elle ? » Phrase énigmatique du Bouddha Sâkyamuni.

Christian Mey
Christian Mey
Quelle est votre activité professionnelle ?
En 2005, j'intègre la Caisse d'Epargne Languedoc Roussillon du Groupe bancaire BPCE. Après différents postes dans l'entreprise, je suis actuellement formateur, moniteur en Assurance Dommages-Santé-Prévoyance depuis mai 2014.

Pour quelles raisons aimez-vous le Cambodge ?
Le  peuple cambodgien est très poétique, aime la beauté et la méditation. Par cela même, un Khmer est quelqu'un qui sait prendre de la distance, capable d'un lâcher prise important dans la vie pour apprécier la beauté de la vie et de la nature. Cette capacité de prendre de la distance est donnée a à notre peuple par la force spirituelle du bouddhisme. 

Quels sont vos loisir ?
les parties d’échecs, regarder le rugby, me divertir au cinéma et surtout la lecture : je voyage actuellement dans la "fiction-historique" avec « Le cœur des enfants khmers » de Loïc Barrière après avoir dévoré « Rizières sous la lune » du même auteur.

Que souhaitez-vous pour l’avenir du pays ?
Mon souhait est de voir des artistes, intellectuels,...sportifs cambodgiens qui vont œuvrer pour faire rayonner la culture, le Royaume Khmer!

Une anecdote à raconter ?
Lors de mon séjour en juillet 2009, j'ai été émerveillé de bonheur de voir, d'entendre la joie, les rires, d'un groupe d'adolescent qui s'amusait dans la rivière à s'attraper, se poursuivre sous l'eau...Et surtout la profondeur de leur regard d'humanité !

Vous souhaitez participer ?

Envoyez vos réponses avec une ou plusieurs photos
Questions (cinq à dix lignes par réponse) :

Vivez-vous au Cambodge, depuis quand ? (Si vous ne vivez pas au Cambodge, y venez-vous souvent ?)
Comment êtes-vous arrivé(e) au Cambodge ?
Quelle est votre activité professionnelle?
Pour quelles raisons aimez-vous le Cambodge ?
Quels sont vos loisirs ?
Que souhaitez-vous pour l’avenir du pays (sujet apolitique) ?
Une anecdote à raconter ?

Pays/territoire : France
Enregistrer un commentaire