dimanche, décembre 04, 2016

Histoire - Politique : Célébration du 38ème anniversaire de la fondation du FSDPC

Comme chaque année à la même période, le royaume a célébré ce vendredi le trente-huitième anniversaire de la naissance du Front uni national pour le salut du Kampuchéa (FUNSK), le prédécesseur de l'actuel Front de solidarité pour le développement de la Patrie (SFDCM), commémoration organisée sous la présidence de Samdech Akka Moha Ponhea Chakrei Héng Samrin, actuel président de l’Assemblée nationale et aussi président à l'époque du premier comité central du FUNSK.

Samdech Akka Moha Ponhea Chakrei Héng Samrin, président de l’Assemblée nationale
Samdech Akka Moha Ponhea Chakrei Héng Samrin, président de l’Assemblée nationale
Le FUNSK a été fondé dans le district de Snoul de la province de Kratie, dans une zone soustraite au contrôle du Kampuchéa démocratique, alors que le Viêt Nam préparait une offensive militaire au Cambodge toujours sous l'emprise du régime génocidaire de Pol Pot. Lorsque l’offensive vietnamienne sur le Cambodge est déclenchée en décembre 1978, les dix mille combattants du FUNSK ne présentent qu’une force mineure aux cotés des 120 000 soldats vietnamiens, mais cela permet de légitimer la république populaire du Kampuchéa, créée à Phnom Penh le 11 janvier 1979. Lors de cette commémoration, le président de l'Assemblée nationale Heng Samrin a affirmé que le FUNSK avait non seulement aidé le pays à sortir du régime des Khmer Rouges, mais aussi à restaurer, à construire et à développer le pays. 

Célébration du 38e anniversaire de la fondation du FSDPC
Célébration du 38ème anniversaire de la fondation du FSDPC
Le FUNSK était en fait la vitrine officielle du parti révolutionnaire du peuple khmer (PRPK) recréé à la même occasion, et qui restera dans une relative clandestinité jusqu’en 1981. Il était essentiellement constitué de communistes cambodgiens restés proches du Viêt Nam et de dissidents khmers rouges fuyant les nombreuses purges internes qui s’abattaient alors sur l’est du royaume. Le but du front était de rassembler les Cambodgiens voulant en finir avec Pol Pot et les Khmers Rouges. Un programme de gouvernement en onze points visant à reconstruire le pays fut alors élaboré. Bien qu’ouvert aux membres non communistes, le FUNSK tentera aussi de faire accepter par les Cambodgiens une administration restant dans la mouvance communiste tout en sortant de la brutalité du régime des Khmers Rouges.

Célébration du 38ème anniversaire de la fondation du FSDPC
Célébration du 38ème anniversaire de la fondation du FSDPC
Photographies par : Khem Sovannara - AKP
Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire