mardi 8 novembre 2016

Premier Ministre : Inquiétudes sur les travailleurs migrants

La migration des jeunes cherchant du travail ailleurs que dans le pays est devenue une préoccupation essentielle, a souligné hier le Premier ministre Samdech Techo Hun Sèn.au cours de la remise des certificats de fin d’études à 3.829 étudiants de l’Institut national de formation technique (NTTI). C'est une préoccupation nationale mais aussi régionale, a déclaré le Premier Ministre, ajoutant qu'il existait de nombreux travailleurs migrants thaïlandais en Corée du Sud, au Japon et vers d'autres pays d'Asie.

Hun Sen à l’Institut national de formation technique
Hun Sèn à l’Institut national de formation technique
Hun Sèn a ajouté que le nombre de travailleurs migrants philippins était évalué à environ 10 millions au total, parmi lesquels plus de 10.000 travailleraient au Cambodge. Le Premier ministre a indiqué faire ces remarques en réaction à certains commentaires sur le message de la dirigeante Aung San Suu Kyi, adressé il y a quelques temps aux travailleurs migrants birmans en Thaïlande: ''...Allons-y, rentrons chez nous...''. Hun Sèn a rajouté que, même si le Myanmar pouvait créer des millions d’emplois, les travailleurs migrants birmans en Thaïlande ne rentreraient pas chez eux, car, a-t-il expliqué, en Thaïlande, ils peuvent gagner environ 200 à 300 dollars américains par mois, contre seulement 67 à 80 dollars au Myanmar.

D’après le Premier Ministre, le salaire minimum mensuel des ouvriers cambodgiens est plus élevé que celui de leurs homologues au Laos (100 dollars), au Myanmar (67-80 dollars) et au Bangladesh (70 dollars). A partir de janvier 2017, les ouvriers cambodgiens de la confection toucheront 153 dollars comme salaire minimum mensuel auquel s'ajouteront d’autres avantages, tels indemnités de déplacement, d’hébergement, bonus pour assiduité, etc...
Par C. Nika - AKP Phnom Penh, novembre 2016 –

NDLR : Rappelons que les jeunes Cambodgiens non scolarisés ou avec peu de formation sont plusieurs centaines de milliers à quitter le royaume chaque année pour chercher fortune ailleurs, vers la Thailande, la Malaisie, Singapour et d'autres. Si certains s'en sortent honorablement, de nombreux cas d'abus et de trafic d'êtres humains sont régulièrement signalés...

Pays/territoire : Cambodia
Enregistrer un commentaire