mardi 1 novembre 2016

La Plume aux Lecteurs : Pourquoi j'aime le Cambodge...Ravivaddhana Monipong Sisowath.

Cambodge Mag donne la plume à ses lecteurs sur le thème ''aimer le Cambodge'', le but étant de recueillir les impressions de ceux qui visitent régulièrement le Cambodge, qui y sont nés ou qui se sont installés durablement. Pour participer, il suffit de nous envoyer vos réponses (format Word ou message privé sur Facebook) à la liste des questions détaillée en fin de page et d'y joindre une photographie de vous. Premier participant, premier invité et premières impressions avec Ravivaddhana Monipong Sisowath.

Vivez-vous au Cambodge, depuis quand ? (Si vous ne vivez pas au Cambodge, y venez-vous souvent ?)
Plusieurs fois par an, le plus souvent possible.

Comment êtes-vous arrivé au Cambodge ?
J'y suis né, et je suis parti tout enfant. J'y suis revenu la première fois pour organiser un séminaire
sous l'égide des Nations Unies. J'avais 30 ans.

Pourquoi j'aime le Cambodge...Ravivaddhana Monipong Sisowath.
Pourquoi j'aime le Cambodge...Ravivaddhana Monipong Sisowath.

Quelle est votre activité professionnelle?
Je suis consultant dans le domaine de l'aide humanitaire, de la culture et de l'éducation.

Pour quelles raisons aimez-vous le Cambodge ?
C'est mon pays natal, une part de moi, de mon identité et de mon âme.

Quels sont vos loisirs ?
Musique, cuisine, astrologie

Que souhaitez-vous pour l’avenir du pays ?
Mon vœu le plus cher est de voir la paix perdurer de manière stable, afin de rassembler les conditions nécessaires à un développement durable dans la continuité de la tradition khmère. Une meilleure répartition des chances pour la jeunesse cambodgienne dès le plus jeune âge, l'accès à l'éducation et l'accompagnement dans la recherche d'emploi avec un salaire correspondant aux compétences, favoriser aussi le développement de la campagne cambodgienne avec  la création de pôles éducatifs et de culture pour parvenir à dispenser le meilleur enseignement dans tous les domaines et créer ainsi les fondements de l'Excellence de la Société Cambodgienne de demain.

Une anecdote à raconter ?
Quand je reviens au Cambodge, on me prend très souvent pour un Thailandais ou un Malaisien parce que j'utilise des mots qui correspondent au vocabulaire de l'Ancien Régime. Cela me fait sourire et j'essaie d'apprendre à parler comme il faut dans le Cambodge de 2016.... J'ai un peu de mal mais en multipliant les séjours dans leur fréquence et leur durée, j'ai l'espoir d'accomplir une intégration plus complète dans le but de mieux servir mon pays.


Vous souhaitez participer ?
Envoyez vos réponses avec une ou plusieurs photos
Questions (cinq à dix lignes par réponse) :
Vivez-vous au Cambodge, depuis quand ? (Si vous ne vivez pas au Cambodge, y venez-vous souvent ?)
Comment êtes-vous arrivé(e) au Cambodge ?
Quelle est votre activité professionnelle?
Pour quelles raisons aimez-vous le Cambodge ?
Quels sont vos loisirs ?
Que souhaitez-vous pour l’avenir du pays (sujet apolitique) ?
Une anecdote à raconter ?

Pays/territoire : Phnom Penh, Cambodia
Enregistrer un commentaire