mercredi 19 octobre 2016

Photographie - Tournage : Les autres vies de Kattia

Tournage d'un documentaire court ce week-end à Siem Reap relatant la vie de la Cambodgienne Kattia Huy, ses destins tragiques et ses espoirs. Kattia huy a vécu ce que des centaines de milliers de Cambodgiens souffriront, durant la guerre civile et le régime des Khmers Rouges ensuite. Pourtant, le drame ne s’arrêtera pas là...

Tournage : Les autres vies de Kattia, à Siem Reap
Tournage : Les autres vies de Kattia, à Siem Reap. Kattia discute avec une habitante de Siem Reap, pour comprendre...
Issue d'une famille aisée, Kattia goûtera au bonheur des années Sangkum avant de subir la guerre civile et d'être jetée sur les routes du Cambodge en 1975, elle a alors à peine neuf ans. Pourtant, elle réussira à survivre et à s'enfuir vers le Vietnam avec sa famille. Là, la situation sera à peine moins pénible. Sans argent, sans travail, la petite Kattia doit aussi supporter sa famille. Elle vendra des liserons d'eau, fera les marchés, jusqu'à ce que l'occasion d'obtenir l'asile politique en France se présente.

Tournage : Les autres vies de Kattia, à Siem Reap
Tournage : Les autres vies de Kattia, à Siem Reap
Arrivés en France, les premières années seront aussi difficiles pour toute la famille, jusqu'à ce que Kattia parvienne à suivre l'école, faire des études et commencer ensuite une carrière dans le négoce. Après un mariage raté et le décès de son premier enfant, elle rencontre alors le grand amour avec Jean-Michel, un producteur de cinéma. 

Tournage : Les autres vies de Kattia, à Siem Reap
En 2010, lors d'un de ses retours au pays, Kattia voit une partie de sa famille décimée dans un terrible accident de voiture sur la route de Siem Reap. 

Tournage : Les autres vies de Kattia, à Siem Reap, Kattia redécouvre son pays en plein développement économique
La belle histoire avec son mari va durer plus de vingt ans jusqu'à ce que le destin frappe à nouveau. En 2015, l'homme de sa vie est emporté par un cancer. Foudroyée par le chagrin, l'énergique quinquagénaire décide pourtant que la vie ne s'arrête pas là : ''...J'étais perdue, je le suis encore un peu, mais je suis une battante. C'est difficile, il y a pire et, maintenant, je veux comprendre ce qui se passe dans mon pays un peu mieux, et aider si je le peux...'' confie-t-elle la voix chargée d'émotion.

Tournage : Les autres vies de Kattia, à Siem Reap
Kattia se rapproche alors de gens du métier, Ermine Norodom qui dirige le programme Shanty Town à Phnom Penh, Manuel Collas de La Roche, producteur et fondateur du forum Better World, et Jean-Yves Froissart un ami de longue date qui l'aide à préparer son projet d'association.

Tournage : Kattia avec Ermine Norodom, Manuel Collas de La Roche et Jean-Yves Froissart
Le documentaire est une première étape vers la promotion de son projet : bâtir un projet éducatif et une école à Siem Reap, montrant les premières années de sa vie jusqu'à aujourd'hui, les drames, les autres vies et l'énergie inébranlable d'une cambodgienne, autrefois petite fille de neuf ans, jetée sur les routes par les Khmers Rouges...

Pays/territoire : Krong Siem Reap, Cambodia