mercredi 5 octobre 2016

Littérature jeunesse : Ma petite sœur des rizières

Disponible en ligne, le livre de Bernard Lhubac est un livre de jeunesse contant l'histoire d'une petite fille de onze ans dont les parents ont décidé de parrainer une petite Cambodgienne. L'histoire est évidemment très inspirée de l'expérience personnelle de l'auteur : ''...Je me nomme Bernard Lhubac. J’ai parrainé avec ma famille une petite fille au Cambodge durant plus de dix ans. Nous nous sommes rendus dans le pays à plusieurs reprises afin de la rencontrer, elle et sa famille. J’ai également été délégué départemental de l’association de parrainage par laquelle nous sommes passés. Aujourd’hui encore nous gardons des liens étroits avec nos amis cambodgiens.  Fort de cette expérience, j’ai décidé d’écrire un roman de littérature jeunesse, lisible par tous, relatant les péripéties de cette aventure humaine...''


Au marché c’est un peu la galère car lorsque papa demande du riz, on s’enquiert de savoir s’il veut du riz de saison sèche, du riz battu non décortiqué, du riz en grain non décortiqué, du riz blanc décortiqué une fois… Tout le monde est mort de rire dans le marché en voyant ce grand barang, le seul à des kilomètres à la ronde, s’échiner à demander tout simplement du riz. A la fin, il en a marre et montre tout simplement du riz blanc dans un grand sac et se le fait emballer. Ensuite il dit « Tlaï ponman ? » (« Combien ça coûte ») et après avoir entendu la réponse de la vendeuse qui n’en peut plus de rire, il tend quelques riels avant de partir sans attendre la monnaie.
Extrait : Au marché c’est un peu la galère car lorsque papa demande du riz, on s’enquiert de savoir s’il veut du riz de saison sèche, du riz battu non décortiqué, du riz en grain non décortiqué, du riz blanc décortiqué une fois… Tout le monde est mort de rire dans le marché en voyant ce grand barang, le seul à des kilomètres à la ronde, s’échiner à demander tout simplement du riz. A la fin, il en a marre et montre tout simplement du riz blanc dans un grand sac et se le fait emballer. Ensuite il dit « Tlaï ponman ? » (« Combien ça coûte ») et après avoir entendu la réponse de la vendeuse qui n’en peut plus de rire, il tend quelques riels avant de partir sans attendre la monnaie.
Entretien avec l'auteur (extraits Edilivre)

Présentez-nous votre ouvrage
Elsa est une petite fille de onze ans qui découvre le Cambodge en compagnie de ses parents et de son petit frère Gaspard. Ses parents sont de grands voyageurs, mais cette fois-ci, ils ont voulu voyager différemment : aider une petite fille cambodgienne en participant à un parrainage par le biais d’une association. Pour Elsa, cette relation ne coule pas de source : elle va d’abord se montrer méfiante, et disons le, un peu jalouse. Il n’en reste pas moins que grâce à ce projet, elle va aller de découvertes en découvertes sur la cruauté des hommes mais aussi sur tout ce qui constitue leur grandeur. Ce roman est un itinéraire pédagogique qui se veut pétri d’humanisme tout en essayant de nuancer certains a priori. Un itinéraire au cœur du Cambodge… et dans le cœur des hommes.
Ma petite sœur des rizières
Pourquoi avoir écrit ce livre ?
J’avais en tête ce projet d’écriture depuis longtemps afin de faire partager l’expérience magnifique que nous avons vécue. Il m’a semblé après mures réflexions que l’adresser à des enfants, narré par une enfant, était la meilleure formule à adopter. C’est ma rencontre avec une jeune illustratrice, Emilie Coche, qui m’a conduit à passer à l’acte. J’espère qu’il apportera aux plus jeunes certaines valeurs, et qu’il incitera les moins jeunes à se lancer dans l’aventure du parrainage. Sans être militant, ce roman a pour ambition de susciter des réflexions et d’inviter à l’action humanitaire.

À quel lecteur s'adresse votre ouvrage ?
Mon ouvrage s’adresse à des lecteurs à partir de 9 ans. Mais il peut-être lu par tous. J’adore pour ma part lire des romans de littérature jeunesse. J’y trouve souvent une qualité équivalente à celle de la littérature adulte. Je l’apprécie avec d’autant plus de plaisir que je n’ai pas connu cela lorsque j’étais jeune. Cet ouvrage s’adresse à tous les amoureux des voyages, des horizons lointains, et en particulier de l’Asie, ainsi qu’à tous ceux qui sont sensibles aux valeurs humanistes.