mardi 13 septembre 2016

Politique : Le Premier ministre n'autorisera pas les manifestations prévues

Après la déclaration du député de l'opposition Sokha appelant à des manifestations de masse dans le royaume, déclaration qui succédait à la condamnation du député de l'opposition à cinq mois de prison, le premier ministre Hun Sen n'a pas tardé à réagir. Une heure après la déclaration du CNRP qui reprenait les paroles de  Sokha, le premier ministre donnait une interview au journal en ligne Fresh News et y indiquait sa position sans ambiguïté : ''...Le CNRP menace de troubler l'ordre public et la stabilité du pays, c'est le moment de répliquer, nous n'autoriserons pas ces manifestations de masse organisées et prévues par l'opposition...'', a-t-il déclaré ajoutant que la décision de justice frappant le député Sokha était légitime et que le travail du gouvernement était de maintenir la paix dans le royaume.

Le Premier Ministre Hun Sen. Photographie RFA
Le Premier Ministre Hun Sen. Photographie RFA
''...Le gouvernement tient à prévenir que ceux qui font des erreurs doivent s’arrêter, sinon, cela risque de mal finir...'' a conclu le premier ministre. Les dernières grandes manifestations de masse remontent à 2013 après les élections et avaient fait plusieurs morts parmi les manifestants. Depuis, le gouvernement avait fait savoir que les manifestations pouvaient être autorisées, même celles organisées par l'opposition, mais qu'il se réservait le droit de les interdire s'il estime qu'il y a une menace pour l'ordre public.

Pays/territoire : Phnom Penh 12000, Cambodia
Enregistrer un commentaire