mardi 20 septembre 2016

Exposition - Conférence - Institut Français : A ceux qui ne sont plus là

A l’occasion du projet d’érection du mémorial ''A ceux qui ne sont plus là'' commémorant les quelques deux millions de disparus durant la période des Khmers rouges, l’Institut français du Cambodge (IFC) donne carte blanche à Séra, artiste franco-cambodgien à l’origine de ce projet. Du 6 octobre au 3 novembre prochain, Séra présentera ses travaux de recherches liés au mémorial ainsi que des planches originales issues de son dernier ouvrage. L'artiste animera également une conférence durant laquelle il évoquera le rôle que l’art doit jouer, selon lui, dans le travail de mémoire. Il nous fera rentrer au cœur de son processus créatif lors d'une performance en direct.

Oeuvre de Séra
Oeuvre de Séra
Le devoir de mémoire khmère
Du 6 au 8 octobre 2016, l’Institut français met à l’honneur Séra, artiste protéiforme, tour à tour peintre, sculpteur, dessinateur et scénariste de bandes-dessinées, dont l’œuvre ne cesse d’interroger l’histoire récente et tragique du Cambodge. C’est à travers trois événements, une conférence, une exposition et une performance, que l’IFC met en lumière le travail unique et novateur de Séra. Son dernier ouvrage Concombres Amers, Les racines d’une tragédie qui revient sur l’histoire précédant l’émergence des Khmers Rouges, représente en lui-même la mission que Séra s’est imposée : devenir un véritable passeur de mémoire. « L’histoire se perd. Les anciens ne veulent plus penser à cette page funeste de leur existence et les jeunes, nourris d’images se fourvoient dans une lecture qui fait la part belle aux idées reçues. Il me fallait revenir sur cette période qui a façonnée mon existence et celui des cambodgiens d’aujourd’hui. » La sortie de ce nouvel ouvrage ainsi que la création du mémorial constituent une occasion exceptionnelle pour présenter les dernières œuvres de Séra lors d'une exposition consacrée. Le vernissage de l'exposition ''A ceux qui ne sont plus là'' sera précédé de la conférence Séra, passeur de mémoire cambodgienne. L’artiste prendra la parole pour expliquer les raisons qui l’ont poussé à travailler sur le devoir de mémoire, et sur cette période de l'histoire bien souvent passée sous silence dans la société cambodgienne. Enfin, cette carte blanche sera couronnée par une performance unique de l’artiste. Dans les jardins de l’IFC, Séra rendra l’art vivant le temps d’une performance picturale inédite qui dévoilera son processus créatif étape par étape. 

Quelques mots sur Séra, artiste protéiforme
Phouséra Ing, dit Séra, est né au Cambodge en juin 1961, de mère française et de père cambodgien. La chute de Phnom Penh par les Khmers rouges en avril 1975 scelle le sort de sa famille, expulsée du pays à l’exception de son père, contraint de rester au Cambodge. Séra ne le reverra plus. Le déracinement et la brutale séparation d’avec son père sont un traumatisme, une lame portée au rouge dans la mémoire de l’artiste. Après ses études, ses premières publications de bandes-dessinées et expositions d'œuvres picturales, Séra va revenir de plus en plus régulièrement au Cambodge. 

Séra
Il va notamment s'investir dans l'animation d’ateliers artistiques en partenariat avec l'Institut Français en 1999, en 2005 et 2008, puis d’autres au centre Bophana en 2009 et 2011. Séra fut, de 2012 à 2014, le directeur pédagogique de l’école Phare Ponleu Selpak de Battambang. Il demeure, de par ses activités, un acteur du renouvellement et de la diversité de la scène artistique cambodgienne. S'il s'exprime aujourd'hui par divers procédés artistiques, comme la peinture, la gravure et la sculpture, c'est par la bande dessinée que Séra s'est d'abord révélé.

Le vernissage aura lieu le jeudi 6 octobre à 19h30 ; il sera précédé d’une conférence donnée par l’artiste à 18h30. Dans les jardins de l’IFC, une performance picturale inédite qui se déroulera le samedi 8 octobre à 18h30.

A propos de l'Institut Français
L’Institut français du Cambodge (IFC) est l’opérateur du ministère français des Affaires étrangères et du Développement international pour l’action culturelle extérieure de la France. A ce titre, il joue un rôle central en termes d’échanges et de coopération entre la France et le Cambodge, dans les domaines de la culture, des arts, de l’éducation et de la formation. L’IFC propose tout au long de l’année une programmation variée (expositions, projections, concerts, conférences), avec pour mission de promouvoir la culture française dans son sens le plus large (arts visuels, cinéma, musique, littérature, langue française, cuisine et « art de vivre »...). Au-delà de cette programmation régulière, l’IFC développe avec des partenaires locaux des projets dont l’objectif est de valoriser le développement et les échanges culturels.

Pays/territoire : Phnom Penh 12000, Cambodia
Enregistrer un commentaire